[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Bégard] [Belle-Isle-en-Terre] [La Bouillie] [Calanhel] [Carnoët] [La Chapelle-Neuve] [Châtelaudren] [Corlay] [Corseul] [Créhen] [Dinan] [Erquy] [Fréhel] [Glomel] [Grâces] [Guingamp] [Gurunhuel] [Le Haut-Corlay] [Hénanbihen] [Lamballe] [Lanfains] [Lanleff] [Lannion] [Lanvallay] [Lanvellec] [Lanvollon] [Léhon] [Loc-Envel] [Loguivy-Plougras] [Lohuec] [Louannec] [Louargat] [Maël-Carhaix] [Matignon] [Le Merzer] [Le Moustoir] [Paimpol] [Paule] [Pédernec] [Penvénan] [Perros-Guirec] [Planguenoual] [Pléboulle] [Plédéliac] [Plélo] [Pléneuf-Val-André] [Pleslin-Trigavou] [Plestin-les-Grèves] [Pleumeur-Bodou] [Plévenon] [Plévin] [Ploëzal] [Plouaret] [Ploubalay] [Ploubazlanec] [Ploubezre] [Plougonver] [Plougras] [Plougrescant] [Plouguiel] [Plouisy] [Ploulec'h] [Ploumilliau] [Plounérin] [Plounévez-Moëdec] [Plounévez-Quintin] [Plourac'h] [Plouzélambre] [Plufur] [Pluzunet] [Quintin] [Rostrenen] [Saint-Agathon] [Saint-Brandan] [Saint-Brieuc] [Saint-Cast-le-Guildo] [Saint-Denoual] [Saint-Jean-Kerdaniel] [Saint-Lormel] [Saint-Michel-en-Grève] [Saint-Nicolas-du-Pélem] [Saint-Quay-Perros] [Tonquédec] [Trébeurden] [Trébrivan] [Trédrez-Locquémeau] [Tréduder] [Treffrin] [Trégastel] [Tréglamus] [Trégomeur] [Trégrom] [Tréguier] [Trélévern] [Trémel] [Tréogan] [Trévou-Tréguignec] [La Vicomté-sur-Rance] [Le Vieux-Marché]

 

Bégard

Gros bourg du nord-ouest des Côtes-d'Armor, Bégard (4 597 habitants) est située dans le Trégor, entre Guingamp (à quinze km) et Lannion (à dix-huit km).

La présence d'un menhir atteste d'une occupation humaine du territoire dès le Néolithique.

Couverte à l'origine d'une grande forêt, la commune apparaît dans l'histoire grâce à l'implantantion en 1130 à Pluscoat (en Guénézan) de la première abbaye cistercienne de Bretagne. Par la suite, les moines établissent cinq autres abbayes « filles » dans la région.

Très prospère au Moyen Age, le monastère de Bégard souffre, comme la plupart des autres abbayes, de l'instauration du système de la commende au XVIe s.

A la Révolution, les moines sont chassés et l'abbaye est rachetée par un négociant parisien, Etienne Le Boutteux du Mousseau.

Erigées en communes en 1790, cinq paroisses (Botlézan, Guénézan, Lanneven Saint-Norvez et Trézélan) fusionnent en 1793 pour donner naissance à la commune unique de Bégard. Trézélan obtient cependant en 1849 la reformation de sa paroisse.

Pédernec et Bégard échangent plusieurs territoires en 1852.

En 1857, les religieuses du Bon-Sauveur de Caen acquièrent l'ancien monastère pour y établir un asile d'aliénées, reconvertie par la suite en hôpital. 

L'église Notre-Dame

La chapelle Sainte-Tunvel

Le colombier de Guénézan

Le monument aux morts

 

L'église Notre-Dame

L'édifice actuel a été construit entre 1903 et 1905, dans le style néoroman, selon les plans de Lageat, afin de remplacer l'église abbatiale ravagée par un incendie le 21 décembre 1896.

Ici les façades sud et nord.

  

Le portail oriental.

La sacristie.

Le fenestrage du transept méridional.

Le chevet.

La chapelle Sainte-Tunvel

Jusqu'à la Révolution, cet édifice sert d'église paroissiale pour le village de Botlézan. Les parties les plus anciennes de la chapelle (transept et bas-côté sud) remontent à la fin du XVe et au début du XVIe s. Elle est en partie reconstruite dans la première moitié du XVIIIe s.

La tour-clocher date de 1746.

  

  

A l'angle sud-ouest se trouve un ossuaire d'attache

Voici le porche sud.

Le portail occidental.

  

Et le fenestrage du chevet.

Le colombier de Guénézan

Emblème de la ville, il dépendait autrefois du manoir de Kernaudour, aujourd'hui disparu. Un chêne a poussé à l'intérieur même de cet édifice construit au XVIIe ou XVIIIe s.

Le monument aux morts