[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Belle-Isle-en-Terre] [La Bouillie] [Calanhel] [Carnoët] [La Chapelle-Neuve] [Châtelaudren] [Corseul] [Créhen] [Dinan] [Erquy] [Fréhel] [Glomel] [Guingamp] [Gurunhuel] [Hénanbihen] [Lamballe] [Lanleff] [Lannion] [Lanvallay] [Lanvellec] [Lanvollon] [Loc-Envel] [Loguivy-Plougras] [Lohuec] [Louannec] [Louargat] [Maël-Carhaix] [Matignon] [Le Moustoir] [Paule] [Pédernec] [Perros-Guirec] [Planguenoual] [Pléboulle] [Plédéliac] [Plélo] [Pléneuf-Val-André] [Plestin-les-Grèves] [Pleumeur-Bodou] [Plévenon] [Plévin] [Plouaret] [Ploubalay] [Ploubezre] [Plougonver] [Plougras] [Ploulec'h] [Ploumilliau] [Plounérin] [Plounévez-Moëdec] [Plourac'h] [Plouzélambre] [Plufur] [Pluzunet] [Saint-Brieuc] [Saint-Cast-le-Guildo] [Saint-Denoual] [Saint-Lormel] [Saint-Michel-en-Grève] [Saint-Quay-Perros] [Trébeurden] [Trédrez-Locquémeau] [Tréduder] [Treffrin] [Trégastel] [Trégomeur] [Trégrom] [Trélévern] [Trémel] [Tréogan] [Trévou-Tréguignec] [La Vicomté-sur-Rance] [Le Vieux-Marché]

 

La Bouillie

Petite commune des Côtes-d'Armor, La Bouillie (785 habitants) est située à trente kilomètres à l'est de Saint-Brieuc.

Traversé par la voie romaine Carhaix-Corseul, le territoire de La Bouillie, démembrement de la paroisse primitive de Plurien, voit l'implantation au Moyen Age d'une aumônerie dirigée par les hospitaliers.

Ressortissant au siège royal de Jugon, le village dépend sous l'Ancien Régime du diocèse de saint-Brieuc.

Un échange de territoires a lieu avec Plurien en 1815. 

L'église Saint-Pierre

Le calvaire de l'église

La tour de La Ville-Théart

 

Je tiens à remercier vivement Carl Rault qui nous a aimablement fourni toutes les photos concernant les monuments de La Bouillie

 

L'église Saint-Pierre

Elle est construite en 1832.

©C.R.

Le calvaire de l'église

Elle est érigée en 1640 pour commémorer la fin de l'épidémie de peste qui durait depuis 1632. Le fût comporte des écots, rappelant les bubons, symboles de la maladie.

©C.R.

La tour de La Ville-Théart

Construite en 1864 par les comtes Visdelou de La Ville-Théart, cette tour octogonale haute d'une trentaine de mètres avait pour fonction de servir à l'observation de l'activité maritime. Un système de transmission d'informations avec d'autres tours, par le biais de drapeaux, fut mise en place.

   ©C.R.