[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Belle-Isle-en-Terre] [Calanhel] [Carnoët] [La Chapelle-Neuve] [Châtelaudren] [Corseul] [Créhen] [Dinan] [Erquy] [Fréhel] [Glomel] [Guingamp] [Gurunhuel] [Hénanbihen] [Lamballe] [Lanleff] [Lannion] [Lanvallay] [Lanvellec] [Lanvollon] [Loc-Envel] [Loguivy-Plougras] [Lohuec] [Louargat] [Maël-Carhaix] [Le Moustoir] [Paule] [Pédernec] [Perros-Guirec] [Planguenoual] [Pléboulle] [Plédéliac] [Plélo] [Plestin-les-Grèves] [Pleumeur-Bodou] [Plévenon] [Plévin] [Plouaret] [Ploubalay] [Ploubezre] [Plougonver] [Plougras] [Ploulec'h] [Ploumilliau] [Plounérin] [Plounévez-Moëdec] [Plourac'h] [Plouzélambre] [Plufur] [Pluzunet] [Saint-Brieuc] [Saint-Michel-en-Grève] [Trébeurden] [Trédrez-Locquémeau] [Tréduder] [Treffrin] [Trégastel] [Trégomeur] [Trégrom] [Trémel] [Tréogan] [La Vicomté-sur-Rance] [Le Vieux-Marché]

 

La Chapelle-Neuve

Petite commune de l'ouest des Côtes-d'Armor, la Chapelle-Neuve (421 habitants) est située à vingt-six km au sud-ouest de Guingamp et à vingt-huit km au nord-est de Carhaix.

Bordée au sud par la voie romaine Quintin-Morlaix, La Chapelle-Neuve est une ancienne trève de Plougonver. De sa fondation tardive, à la fin du XVe s., jusqu'à la Révolution, le village dépend de l'ancien diocèse de Cornouaille et les principales familles nobles sont les Kerméno et les Botloy-Koathalek.

Il faut attendre 1862 pour La Chapelle-Neuve deviennent une paroisse indépendante et 1873 pour qu'elle soit érigée en commune. 

L'église Notre-Dame-de-Pitié

Le calvaire du cimetière

Le monument aux morts

 

L'église Notre-Dame-de-Pitié

Construit comme simple chapelle au XVIe s. par les seigneurs de Kerméno et de Botloy-Koathalek, l'édifice, devenue église paroissiale, est agrandi de 1891 à 1893 selon les plans de l'architecte Le Guerrannic. La façade occidentale se compose d'un clocher-mur, avec tourelle accolée. Un souterrain, aujourd'hui obstrué, menait autrefois de la crypte de l'église au manoir des Kerméno. Le Grand Pardon de l'église se déroule le 15 août, avec une procession se rendant à la Fontaine de la Sainte Vierge.

  

Le portail occidental est surmonté d'une niche abritant une pietà très abimée.

Partie la plus originale de l'église, le chevet se compose de trois tours accolées présentant des éléments défensifs dignes d'un château : une base renforcée et des meurtrières.

  

Le calvaire du cimetière

Il date du XIXe s.

  

Le monument aux morts