[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Belle-Isle-en-Terre] [Calanhel] [Carnoët] [La Chapelle-Neuve] [Châtelaudren] [Corseul] [Créhen] [Dinan] [Erquy] [Fréhel] [Glomel] [Guingamp] [Gurunhuel] [Hénanbihen] [Lamballe] [Lanleff] [Lannion] [Lanvallay] [Lanvellec] [Lanvollon] [Loc-Envel] [Loguivy-Plougras] [Lohuec] [Louargat] [Maël-Carhaix] [Le Moustoir] [Paule] [Pédernec] [Perros-Guirec] [Planguenoual] [Pléboulle] [Plédéliac] [Plélo] [Plestin-les-Grèves] [Pleumeur-Bodou] [Plévenon] [Plévin] [Plouaret] [Ploubalay] [Ploubezre] [Plougonver] [Plougras] [Ploulec'h] [Ploumilliau] [Plounérin] [Plounévez-Moëdec] [Plourac'h] [Plouzélambre] [Plufur] [Pluzunet] [Saint-Brieuc] [Saint-Michel-en-Grève] [Trébeurden] [Trédrez-Locquémeau] [Tréduder] [Treffrin] [Trégastel] [Trégomeur] [Trégrom] [Trémel] [Tréogan] [La Vicomté-sur-Rance] [Le Vieux-Marché]

 

La Vicomté-sur-Rance

 

Petite commune du nord-est des Côtes-d'Armor, La Vicomté-sur-Rance (891 habitants) est située sur la rive droite de la Rance, à sept kilomètres au nord-est de Dinan et à vingt-deux kilomètres au sud de Saint-Malo.

La présence d'une allée couverte atteste d'une occupation du territoire dès le Néolithique. Plus tard, les Gaulois Coriosolites installent un camp fortifié sur l'éperon barré du Châtelier.

Démembrement de la paroisse primitive de Pleudihen, La Vicomté-sur-Rance ne devient une paroisse indépendante qu'en 1870 et une commune en 1877.

La commune tire son nom d'une vicomté de Dinan, Poudouvre, mentionnée pour la première fois à la fin du XIIe s. et devenue vicomté de La Bellière (branche cadette) au XIIIe s. En 1361, une jeune fille de la famille des vicomtes de La Bellière, Tiphaine Raguenel épouse un certain Bertrand du Guesclin.

La Vicomté-sur-Rance ne devient une paroisse qu'en 1870 et une commune indépendante en 1878. En 1879, la construction d'une voie de chemin de fer sépare l'ancien bourg du nouveau construit autour de l'église.

L'allée couverte du Bois au Rocher

 

L'allée couverte du Bois au Rocher

Longue de douze mètres, elle est érigée à la fin du Néolithique. Dite également allée couverte de la Ganterie, elle comporte une entrée latérale au sud.