[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Bégard] [Belle-Isle-en-Terre] [La Bouillie] [Calanhel] [Callac] [Camlez] [Carnoët] [Les Champs-Géraux] [La Chapelle-Neuve] [Châtelaudren] [Coatréven] [Corlay] [Corseul] [Créhen] [Dinan] [Duault] [Erquy] [Le Faouët] [Fréhel] [Glomel] [Grâces] [Guingamp] [Gurunhuel] [Le Haut-Corlay] [Hénanbihen] [Hengoat] [Jugon-les-Lacs] [Kerbors] [Kermaria-Sulard] [Lamballe] [Lanfains] [Langoat] [Lanleff] [Lanmérin] [Lanmodez] [Lannion] [Lanvallay] [Lanvellec] [Lanvollon] [Léhon] [Lézardrieux] [Locarn] [Loc-Envel] [Loguivy-Plougras] [Lohuec] [Louannec] [Louargat] [Maël-Carhaix] [Maël-Pestivien] [Matignon] [Merdrignac] [Le Merzer] [Minihy-Tréguier] [Le Moustoir] [Mûr-de-Bretagne] [Pabu] [Paimpol] [Paule] [Pédernec] [Penvénan] [Perros-Guirec] [Peumerit-Quintin] [Planguenoual] [Pléboulle] [Plédéliac] [Plélo] [Pléneuf-Val-André] [Pleslin-Trigavou] [Plestin-les-Grèves] [Pleubian] [Pleudaniel] [Pleumeur-Bodou] [Pleumeur-Gautier] [Plévenon] [Plévin] [Ploëzal] [Plouaret] [Ploubalay] [Ploubazlanec] [Ploubezre] [Plougonver] [Plougras] [Plougrescant] [Plouguiel] [Plouisy] [Ploulec'h] [Ploumilliau] [Plounérin] [Plounévez-Moëdec] [Plounévez-Quintin] [Plourac'h] [Plourivo] [Plouzélambre] [Plufur] [Plusquellec] [Pluzunet] [Pommerit-Jaudy] [Pommerit-le-Vicomte] [Quemper-Guézennec] [Quintin]

 

Lézardrieux

Petite commune du nord des Côtes-d'Armor, Lézardrieux (1 591 habitant) est située sur la rive gauche de l'estuaire du Trieux, entre Tréguier et Paimpol. Le port de commerce de Lézardrieux voit le déchargement annuel d'environ 25 000 tonnes de maërl et de sable, tandis que le port de plaisance dispose d'une capacité de 500 places.

Occupé au Néolithique puis aux époques celtes et gallo-romaines, le territoire de Lézardrieux voit un prieuré (La Magdeleine) s'y établir au début du Moyen Age, sous la direction des moines de Saint-Jacut. La position stratégique du site encourage également la construction d'un château médiéval au site du Vieux-Château.

Autrefois simple trève de Pleumeur-Gautier, la paroisse est jusqu'en 1793 un prieuré-cure dépendant des l'abbaye Saint-Georges de Rennes. Sous l'Ancien Régime, elle relevait du diocèse de Tréguier, de la subdélégation de Pontrieux et du ressort de Lannion.

La commune connaît un regain d'activité économique au XIXe s. grâce à la construction du port en 1815.

L'édification en 1840 du premier pont permettant de franchir le Trieux à Lézardrieux permet alors d'éviter un détour de quinze kilomètres jusqu'à Pontrieux. Il est détruit en 1922 et remplacé par un second, ouvert en 1925.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands établirent un poste avancé sur l'île à Bois et plusieurs actes de résistance s'y déroulèrent.

La chapelle Saint-Maudez

La croix de la chapelle Saint-Maudez

 

La chapelle Saint-Maudez

Bâtie au XIIe s. au village de Kermouster comme simple oratoire roman des moines prémontrés, elle est reconstruite en 1740. Elle est vendue comme bien national en 1793 et acuise par la commune en 1953.

  

La croix de la chapelle Saint-Maudez

Elle date du XVIIIe s.