[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Bégard] [Belle-Isle-en-Terre] [La Bouillie] [Calanhel] [Callac] [Camlez] [Carnoët] [Les Champs-Géraux] [La Chapelle-Neuve] [Châtelaudren] [Coatréven] [Corlay] [Corseul] [Créhen] [Dinan] [Duault] [Erquy] [Le Faouët] [Fréhel] [Glomel] [Grâces] [Guingamp] [Gurunhuel] [Le Haut-Corlay] [Hénanbihen] [Hengoat] [Jugon-les-Lacs] [Kerbors] [Kermaria-Sulard] [Lamballe] [Lanfains] [Langoat] [Lanleff] [Lanmérin] [Lanmodez] [Lannion] [Lanvallay] [Lanvellec] [Lanvollon] [Léhon] [Lézardrieux] [Locarn] [Loc-Envel] [Loguivy-Plougras] [Lohuec] [Louannec] [Louargat] [Maël-Carhaix] [Maël-Pestivien] [Matignon] [Merdrignac] [Le Merzer] [Minihy-Tréguier] [Le Moustoir] [Mûr-de-Bretagne] [Pabu] [Paimpol] [Paule] [Pédernec] [Penvénan] [Perros-Guirec] [Peumerit-Quintin] [Planguenoual] [Pléboulle] [Plédéliac] [Plélo] [Pléneuf-Val-André] [Pleslin-Trigavou] [Plestin-les-Grèves] [Pleubian] [Pleudaniel] [Pleumeur-Bodou] [Pleumeur-Gautier] [Plévenon] [Plévin] [Ploëzal] [Plouaret] [Ploubalay] [Ploubazlanec] [Ploubezre] [Plougonver] [Plougras] [Plougrescant] [Plouguiel] [Plouisy] [Ploulec'h] [Ploumilliau] [Plounérin] [Plounévez-Moëdec] [Plounévez-Quintin] [Plourac'h] [Plourivo] [Plouzélambre] [Plufur] [Plusquellec] [Pluzunet] [Pommerit-Jaudy] [Pommerit-le-Vicomte] [Quemper-Guézennec] [Quintin]

 

Loc-Envel

Toute petite commune de l'ouest des Côtes-d'Armor, Loc-Envel (78 habitants seulement) est située dans une région de collines, à vingt-trois kilomètres à l'ouest de Guingamp.

Loc-Envel trouve son origine dans la fondation d'un ermitage par saint Envel au VIe s. Démembrement de la paroisse primitive de Plougonver, le territoire fait partie des possessions de l'abbaye Saint-Jacut-de-la-Mer au Moyen Age et devient un prieuré-cure.

Sous l'Ancien Régime, Loc-Envel du diocèse de Tréguier et relève de la subdélégation de Guingamp et du ressort de Lannion.

A partir du milieu du XVIIIe s., des mines de zinc et d'argent sont exploitées dans la forêt de Coat-an-Noz, donnant naissance à une industrie sidérurgique, qui cesse son activité un siècle plus tard.

De 1805 à 1820, la commune, alors appelée Locquenvel, fut annexée par Belle-Isle-en-Terre. Elle adopte son nom actuel de Loc-Envel en 1902. 

La croix du cimetière

La croix du bourg

Le monument aux morts

 

La croix du cimetière

Erigée au XVIe s., elle présente une Vierge couronnée au revers d'un crucifix mutilé.

  

La croix du bourg

Fabriquée en fer forgé, elle date du XXe s.

Le monument aux morts