[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Belle-Isle-en-Terre] [Calanhel] [Carnoët] [La Chapelle-Neuve] [Châtelaudren] [Corseul] [Créhen] [Dinan] [Erquy] [Fréhel] [Glomel] [Guingamp] [Gurunhuel] [Hénanbihen] [Lamballe] [Lanleff] [Lannion] [Lanvallay] [Lanvellec] [Lanvollon] [Loc-Envel] [Loguivy-Plougras] [Lohuec] [Louargat] [Maël-Carhaix] [Le Moustoir] [Paule] [Pédernec] [Perros-Guirec] [Planguenoual] [Pléboulle] [Plédéliac] [Plélo] [Plestin-les-Grèves] [Pleumeur-Bodou] [Plévenon] [Plévin] [Plouaret] [Ploubalay] [Ploubezre] [Plougonver] [Plougras] [Ploulec'h] [Ploumilliau] [Plounérin] [Plounévez-Moëdec] [Plourac'h] [Plouzélambre] [Plufur] [Pluzunet] [Saint-Brieuc] [Saint-Michel-en-Grève] [Trébeurden] [Trédrez-Locquémeau] [Tréduder] [Treffrin] [Trégastel] [Trégomeur] [Trégrom] [Trémel] [Tréogan] [La Vicomté-sur-Rance] [Le Vieux-Marché]

 

Paule

 

Petite commune du sud-ouest des Côtes-d'Armor, Paule (722 habitants) est située en centre Bretagne, au nord des Montagnes noires, à treize kilomètres au sud-est de Carhaix.

Occupé par les Osismes à partir du Ve s. avant J.-C., le territoire de Paule a livré également plusieurs objets gallo-romains, dont une célèbre statuette représentant un personnage tenant une lyre. L'aqueduc qui conduisait de l'eau potable à Vorgium [Carhaix] prenait sa source à Paule.

Démembrement de la paroisse primitive de Plévin, Paule relève du diocèse de Cornouaille jusqu'au Concordat de 1801.

L'ancienne châtellenie de Paule dépendait de la baronnie de Rostrenen. 

La chapelle Notre-Dame de Lansalaün

La chapelle Saint-Eloi

Le calvaire de Lansalaün

La fontaine de Lansalaün

 

La chapelle Notre-Dame de Lansalaün

Liée à la légende du fou du Folgoët, cette chapelle, accompagnée d'un calvaire et d'une fontaine, a été construite au XVIe s.

  

Cependant, la date de 1712 figure sur la porte occidentale. La niche qui la surmonte a perdu sa statue.

  

Voici l'un des fenestrages de la chapelle.

La chapelle Saint-Eloi

L'édifice actuel a été construit de 1866 à 1868 à l'emplacement d'une précédente chapelle, fondée au XIVe s. et état de ruines au début du XIXe s.

  

Le calvaire de Lansalaün

Erigé en 1551 sur le placitre de la chapelle Notre-Dame, il présente au revers du Christ en croix un Christ aux outrages. Des anges recueillent le sang du crucifié à ses mains et ses pieds. A ses côtés figurent la Vierge et saint Jean. On peut voir sur le fût le blason de la famille du Leslay de Keranguevel.

  

La fontaine de Lansalaün

Construite en 1693 ou 1695, elle présente à son sommet une croix et un double coeur. Autrefois, les pèlerins buvaient de son eau après avoir fait sept fois le tour de la chapelle les pieds nus.