[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Belle-Isle-en-Terre] [Calanhel] [Carnoët] [La Chapelle-Neuve] [Châtelaudren] [Corseul] [Créhen] [Dinan] [Erquy] [Fréhel] [Glomel] [Guingamp] [Gurunhuel] [Hénanbihen] [Lamballe] [Lanleff] [Lannion] [Lanvallay] [Lanvellec] [Lanvollon] [Loc-Envel] [Loguivy-Plougras] [Lohuec] [Louargat] [Maël-Carhaix] [Le Moustoir] [Paule] [Pédernec] [Perros-Guirec] [Planguenoual] [Pléboulle] [Plédéliac] [Plélo] [Plestin-les-Grèves] [Pleumeur-Bodou] [Plévenon] [Plévin] [Plouaret] [Ploubalay] [Ploubezre] [Plougonver] [Plougras] [Ploulec'h] [Ploumilliau] [Plounérin] [Plounévez-Moëdec] [Plourac'h] [Plouzélambre] [Plufur] [Pluzunet] [Saint-Brieuc] [Saint-Michel-en-Grève] [Trébeurden] [Trédrez-Locquémeau] [Tréduder] [Treffrin] [Trégastel] [Trégomeur] [Trégrom] [Trémel] [Tréogan] [La Vicomté-sur-Rance] [Le Vieux-Marché]

 

Pédernec

 

Petite commune de l'ouest des Côtes-d'Armor, Pédernec (1 797 habitants) est située à onze kilomètres au nord-ouest de Guingamp.

Paroisse primitive, Pédernec englobait également à l'origine les territoires de Moustéru, Saint-Laurent et Tréglamus. Au VIe s., saint Hervé préside au sommet du Ménez-Bré le concile qui juge le comte Conomor de Poher.

Les moines de Bégard et, de façon moins importante, les seigneurs de Kermataman y étaient les principaux propriétaires terriens à l'époque médiévale. La

Sous l'Ancien Régime, Pédernec dépend du ressort de Lannion, de la subdélégation de Guingamp, et relève, jusqu'au Concordat de 1801, de l'ancien diocèse de Tréguier.

Jusqu'en 1802, Pédernec est chef-lieu de canton.

Au XXe s. s'y implantent des industries agro-alimentaires.

La chapelle Saint-Hervé

 

La chapelle Saint-Hervé

Fondée par les du Cleuziou au sommet du Menez-Bré, sur l'emplacement de fondations religieuses plus anciennes (peut-être du VIe s.), elle fut reconstruite au XVIIe s. par l'abbé de Bégard Alexandre de Cossé-Brissac. Du Moyen Age au milieu du XXe s., d'importantes foires aux chevaux s'y déroulèrent.

Le clocheton comprend deux chambres.

  

Les portes nord et sud.

  

Les vitraux sont contemporains (XXe s.).

Le Menez-Bré culmine à 301 mètres.