[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Bégard] [Belle-Isle-en-Terre] [La Bouillie] [Calanhel] [Callac] [Camlez] [Carnoët] [Les Champs-Géraux] [La Chapelle-Blanche] [La Chapelle-Neuve] [Châtelaudren] [Coatréven] [Corlay] [Corseul] [Créhen] [Dinan] [Duault] [Erquy] [Le Faouët] [Fréhel] [Glomel] [Grâces] [Guingamp] [Gurunhuel] [Le Haut-Corlay] [Hénanbihen] [Hengoat] [Jugon-les-Lacs] [Kerbors] [Kermaria-Sulard] [Lamballe] [Lanfains] [Langoat] [Lanleff] [Lanmérin] [Lanmodez] [Lannion] [Lanvallay] [Lanvellec] [Lanvollon] [Léhon] [Lescouët-Gouarec] [Lézardrieux] [Locarn] [Loc-Envel] [Loguivy-Plougras] [Lohuec] [Louannec] [Louargat] [Maël-Carhaix] [Maël-Pestivien] [Matignon] [Merdrignac] [Le Merzer] [Minihy-Tréguier] [Le Moustoir] [Mûr-de-Bretagne] [Pabu] [Paimpol] [Paule] [Pédernec] [Penvénan] [Perros-Guirec] [Peumerit-Quintin] [Planguenoual] [Pléboulle] [Plédéliac] [Plélo] [Pléneuf-Val-André] [Pleslin-Trigavou] [Plestin-les-Grèves] [Pleubian] [Pleudaniel] [Pleumeur-Bodou] [Pleumeur-Gautier] [Plévenon] [Plévin] [Ploëzal] [Plouaret] [Ploubalay] [Ploubazlanec] [Ploubezre] [Plougonver] [Plougras] [Plougrescant] [Plouguiel] [Plouisy] [Ploulec'h] [Ploumilliau] [Plounérin] [Plounévez-Moëdec] [Plounévez-Quintin] [Plourac'h] [Plourivo] [Plouzélambre] [Plufur] [Plusquellec] [Pluzunet] [Pommerit-Jaudy] [Pommerit-le-Vicomte]

 

Pleumeur-Gautier

Petite commune du nord des Côtes-d'Armor, Pleumeur-Gautier (1 197 habitants) est située près de Lézardrieux, dans la Presqu'île, entre Tréguier et Paimpol.

La présence d'un tumulus au Launay-Botloy témoigne d'une occupation du territoire dès le Néolithique.

Paroisse primitive, elle englobe également à l'origine Lézardrieux et Trédarzec et relève jusqu'au Concordat de 1801 de l'ancien diocèse de Tréguier. Elle dépendait également sous l'Ancien Régime de la subdélégation de Pontrieux et du ressort de Lannion.

La commune de Lézardrieux est détachée de Pleumeur-Gautier en 1790.

L'église Saint-Pierre

La chapelle Saint-Adrien

Le monument aux morts

 

L'église Saint-Pierre

Elle est construite de 1900 à 1902 par un entrepreneur de Paimpol selon les plans de l'architecte Morvan.

De façon originale, le clocher, avec tourelle d'escalier accolée, est établi sur le côté latéral sud, au-dessus du porche.

  

Une belle rosace surmonte le portail occidental.

  

La chapelle Saint-Adrien

Bâtie au XVIe s., la petite chapelle de la frairie de Saint-Adrien disposait autrefois de son propre cimetière. Vendue comme bien national durant la Révolution, elle est presque entièrement reconstruite par Olivier Guillou, propriétaire à partir de 1818. L’édifice est cédé à la fabrique en août 1839.

Le clocher-mur possède une seule chambre de cloche.

  

Le monument aux morts

Représentant un poilu, cette statue est installée devant l'église.