[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Belle-Isle-en-Terre] [Carnoët] [Châtelaudren] [Corseul] [Créhen] [Dinan] [Erquy] [Fréhel] [Glomel] [Guingamp] [Gurunhuel] [Hénanbihen] [Lamballe] [Lanleff] [Lannion] [Lanvallay] [Lanvellec] [Lanvollon] [Loguivy-Plougras] [Louargat] [Maël-Carhaix] [Le Moustoir] [Paule] [Pédernec] [Perros-Guirec] [Planguenoual] [Pléboulle] [Plédéliac] [Plélo] [Plestin-les-Grèves] [Pleumeur-Bodou] [Plévenon] [Plévin] [Plouaret] [Ploubalay] [Ploubezre] [Plougras] [Ploulec'h] [Ploumilliau] [Plounérin] [Plounévez-Moëdec] [Plourac'h] [Plouzélambre] [Plufur] [Pluzunet] [Saint-Brieuc] [Saint-Michel-en-Grève] [Trébeurden] [Trédrez-Locquémeau] [Tréduder] [Treffrin] [Trégastel] [Trégomeur] [Trégrom] [Trémel] [Tréogan] [La Vicomté-sur-Rance] [Le Vieux-Marché]

 

Plouaret

 

Petite commune de l'ouest des Côtes-d'Armor, Plouaret (2 216 habitants) est située dans le Trégor, entre Morlaix et Guingamp.

La présence d'un tumulus (Kerzistalen) atteste de l'occupation humaine du territoire à l'âge du bronze.

Paroisse primitive mentionnée, pour la première fois en 1270, Plouaret englobe également à l'origine les actuelles communes de Lanvellec, Le Vieux-Marché et Plounévez-Moëdec. L'époque médiévale voit l'établissement d'une motte féodale à Coat-Roue et l'installation des templiers de La Feuillée (qui y fondent l'église paroissiale).

Sous l'Ancien Régime, la paroisse dépend religieusement du diocèse de Tréguier et civilement de la subdélégation de Lannion et du ressort de Morlaix. Lorsque la Révolution éclate, on y recense treize chapelles (de nos jours seule subsiste Sainte-Barbe). En novembre 1793, une insurrection contre-révolutionnaire y éclate et ses meneurs sont condamnés à morts en mai 1794.

Le Vieux-Marché se sépare de Plouaret en 1866, devenant une commune indépendante. Un an plus tôt, le chemin de fer arrive dans la ville, tandis que la ligne Plouaret-Lannion ouvre en 1881.

En 1944, le Trégor est l'un des centres de la Résistance bretonne : sept patriotes arrêtés par les Allemands à Plouaret le 23 avril 1944 sont exécutés deux semaines plus tard. D'autres résistants furent tués en juin. 

La croix de Saint-Mathieu

La fontaine Saint-Jean

Le colombier de Guernachanay

 

La croix de Saint-Mathieu

Elle aurait été érigée au haut Moyen Age (vers le IXe s.).

La fontaine Saint-Jean

Ceinte par un mur, où des bancs de pierre ont été aménagés, cette fontaine, construite en 1645 par Jean Kervégan, dépend sous l'Ancien Régime de la seigneurie de Guernachanay. Son eau avait la réputation de guérir des maladies des yeux et des rhumatismes.

  

Le colombier de Guernachanay

Construit au XVIe s. près du manoir du même nom, il mesure huit mètres de haut, pour un diamètre de six m.