[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Bégard] [Belle-Isle-en-Terre] [La Bouillie] [Calanhel] [Carnoët] [La Chapelle-Neuve] [Châtelaudren] [Corseul] [Créhen] [Dinan] [Erquy] [Fréhel] [Glomel] [Grâces] [Guingamp] [Gurunhuel] [Hénanbihen] [Lamballe] [Lanleff] [Lannion] [Lanvallay] [Lanvellec] [Lanvollon] [Léhon] [Loc-Envel] [Loguivy-Plougras] [Lohuec] [Louannec] [Louargat] [Maël-Carhaix] [Matignon] [Le Moustoir] [Paimpol] [Paule] [Pédernec] [Penvénan] [Perros-Guirec] [Planguenoual] [Pléboulle] [Plédéliac] [Plélo] [Pléneuf-Val-André] [Pleslin-Trigavou] [Plestin-les-Grèves] [Pleumeur-Bodou] [Plévenon] [Plévin] [Ploëzal] [Plouaret] [Ploubalay] [Ploubazlanec] [Ploubezre] [Plougonver] [Plougras] [Plougrescant] [Plouguiel] [Plouisy] [Ploulec'h] [Ploumilliau] [Plounérin] [Plounévez-Moëdec] [Plourac'h] [Plouzélambre] [Plufur] [Pluzunet] [Saint-Brieuc] [Saint-Cast-le-Guildo] [Saint-Denoual] [Saint-Lormel] [Saint-Michel-en-Grève] [Saint-Quay-Perros] [Tonquédec] [Trébeurden] [Trédrez-Locquémeau] [Tréduder] [Treffrin] [Trégastel] [Tréglamus] [Trégomeur] [Trégrom] [Tréguier] [Trélévern] [Trémel] [Tréogan] [Trévou-Tréguignec] [La Vicomté-sur-Rance] [Le Vieux-Marché]

 

Plougonver

Petite commune de l'ouest des Côtes-d'Armor, Plougonver (706 habitants) est située à vingt et un kilomètres au sud-ouest de Guingamp.

Occupé à l'époque gallo-romaine, le territoire est traversé par la voie Carhaix-Tréguier.

Paroisse primitive, Plougonver englobait également à l'origine les territoires de La Chapelle-Neuve, de Loc-Envel et une partie de Belle-Isle-en-Terre. Sous l'Ancien Régime, la paroisse relève du diocèse de Tréguier, du ressort de Callac et de la juridiction du roi.

Du XVIIIe au XIXe s., des mines de plomb argentifère sont exploitées dans les environs.

Touchée par la chouannerie (assassinat de l'agent national en 1796), Plougonver est chef-lieu de canton de 1790 à 1802.

En 1873, elle perd La Chapelle-Neuve, érigée en commune indépendante. 

La croix de Kermoyec Vraz

Le monument aux morts

 

La croix de Kermoyec Vraz

La croix, plus ancienne que son fût, date probablement du début du XIXe s. La croix de Kermoyec n'est pas son emplacement d'origine.

  

Le monument aux morts