[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Bégard] [Belle-Isle-en-Terre] [La Bouillie] [Calanhel] [Callac] [Camlez] [Carnoët] [Les Champs-Géraux] [La Chapelle-Blanche] [La Chapelle-Neuve] [Châtelaudren] [Coatréven] [Corlay] [Corseul] [Créhen] [Dinan] [Duault] [Erquy] [Le Faouët] [Fréhel] [Glomel] [Grâces] [Guingamp] [Gurunhuel] [Le Haut-Corlay] [Hénanbihen] [Hengoat] [Jugon-les-Lacs] [Kerbors] [Kermaria-Sulard] [Lamballe] [Lanfains] [Langoat] [Lanleff] [Lanmérin] [Lanmodez] [Lannion] [Lanvallay] [Lanvellec] [Lanvollon] [Léhon] [Lescouët-Gouarec] [Lézardrieux] [Locarn] [Loc-Envel] [Loguivy-Plougras] [Lohuec] [Louannec] [Louargat] [Maël-Carhaix] [Maël-Pestivien] [Matignon] [Merdrignac] [Le Merzer] [Minihy-Tréguier] [Le Moustoir] [Mûr-de-Bretagne] [Pabu] [Paimpol] [Paule] [Pédernec] [Penvénan] [Perros-Guirec] [Peumerit-Quintin] [Planguenoual] [Pléboulle] [Plédéliac] [Plélo] [Pléneuf-Val-André] [Pleslin-Trigavou] [Plestin-les-Grèves] [Pleubian] [Pleudaniel] [Pleumeur-Bodou] [Pleumeur-Gautier] [Plévenon] [Plévin] [Ploëzal] [Plouaret] [Ploubalay] [Ploubazlanec] [Ploubezre] [Plougonver] [Plougras] [Plougrescant] [Plouguiel] [Plouisy] [Ploulec'h] [Ploumilliau] [Plounérin] [Plounévez-Moëdec] [Plounévez-Quintin] [Plourac'h] [Plourivo] [Plouzélambre] [Plufur] [Plusquellec] [Pluzunet] [Pommerit-Jaudy] [Pommerit-le-Vicomte]

 

Ploumilliau

Commune du nord-ouest des Côtes-d'Armor, Ploumilliau (2 489 habitants) est située dans le Trégor, à neuf kilomètres au sud-ouest de Lannion. Elle comprend une petite façade maritime (baie de la Vierge, à Pont-Roux).

La présence d'un menhir atteste d'une occupation humaine du territoire dès le Néolithique.

Paroisse bretonne primitive fondée au haut Moyen Age, Ploumilliau englobe également à l'origine l'actuelle commune de Trédrez-Locquémeau. A l'époque médiévale, elle en partie aux mains des hospitaliers et des templiers et relève du diocèse de Tréguier jusqu'au Concordat de 1801. La trève de Kéraudy en dépend (érigée en paroisse en 1851).

Des combats s'y déroulent durant les guerres de Religion de la fin du XVIe s. (1597).

Sous l'Ancien Régime, Ploumilliau dépend de la subdélégation et du ressort de Morlaix. 

La chapelle Saint-Cado

La croix de Kerizout

La croix de Kerganaï

La fontaine de la Tronkolaine

Le monument aux morts

 

La chapelle Saint-Cado

Cet édifice a été construit en 1758 avec des pierres provenant d'un bâtiment précédent, daté de 1616. Dépendant de la seigneurie de Lanascol sous l'Ancien Régime, la chapelle est vendue comme bien national durant la Révolution française. En 1814, elle est cédée à la fabrique.

Le clocher a été restauré en 1815.

  

Voici le portail occidental et le bénitier de l'angle sud-ouest

  

La croix de Kerizout

Elle date du Moyen Age.

La croix de Kerganaï

  

La fontaine de la Tronkolaine

Cette oeuvre a été conçue en deux fois : en 1990, Morley Troman a d'abord réalisé la statue, qui s'inspire d'un conte recueilli à Pluzunet en 1888 par François-Marie Luzel ; La corolle en laiton rajoutée en 2005 est due à François Hameury.

Le monument aux morts

Inauguré en 1924, il a été réalisé par l'atelier des frères morlaisiens Le Lourec.