[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Bégard] [Belle-Isle-en-Terre] [La Bouillie] [Calanhel] [Carnoët] [La Chapelle-Neuve] [Châtelaudren] [Corlay] [Corseul] [Créhen] [Dinan] [Erquy] [Fréhel] [Glomel] [Grâces] [Guingamp] [Gurunhuel] [Le Haut-Corlay] [Hénanbihen] [Lamballe] [Lanfains] [Lanleff] [Lannion] [Lanvallay] [Lanvellec] [Lanvollon] [Léhon] [Loc-Envel] [Loguivy-Plougras] [Lohuec] [Louannec] [Louargat] [Maël-Carhaix] [Matignon] [Le Merzer] [Le Moustoir] [Paimpol] [Paule] [Pédernec] [Penvénan] [Perros-Guirec] [Planguenoual] [Pléboulle] [Plédéliac] [Plélo] [Pléneuf-Val-André] [Pleslin-Trigavou] [Plestin-les-Grèves] [Pleumeur-Bodou] [Plévenon] [Plévin] [Ploëzal] [Plouaret] [Ploubalay] [Ploubazlanec] [Ploubezre] [Plougonver] [Plougras] [Plougrescant] [Plouguiel] [Plouisy] [Ploulec'h] [Ploumilliau] [Plounérin] [Plounévez-Moëdec] [Plounévez-Quintin] [Plourac'h] [Plouzélambre] [Plufur] [Pluzunet] [Quintin] [Rostrenen] [Saint-Agathon] [Saint-Brandan] [Saint-Brieuc] [Saint-Cast-le-Guildo] [Saint-Denoual] [Saint-Jean-Kerdaniel] [Saint-Lormel] [Saint-Michel-en-Grève] [Saint-Nicolas-du-Pélem] [Saint-Quay-Perros] [Tonquédec] [Trébeurden] [Trébrivan] [Trédrez-Locquémeau] [Tréduder] [Treffrin] [Trégastel] [Tréglamus] [Trégomeur] [Trégrom] [Tréguier] [Trélévern] [Trémel] [Tréogan] [Trévou-Tréguignec] [La Vicomté-sur-Rance] [Le Vieux-Marché]

 

Saint-Brandan

Petite commune du centre des Côtes-d'Armor, Saint-Brandan (2 369 habitants) est située près de Quintin, à dix-neuf kilomètres au sud-ouest de Saint-Brieuc.

La présence gauloise à l'âge du fer est attestée par l'existence du silte du Rillan.

Démembrement de la paroisse primitive de Plaintel, Saint-Brandan trouve probablement son origine dans la fondation d'un ermitage par les immigrés bretons du Ve ou VIe s.

Sous l'Ancien Régime, le village relève religieusement du diocèse de Saint-Brieuc et a le duc de Lorge pour seigneur.

Le chef chouan Boishardy s'y réfugie de 1794 à 1795.

La commune est amputée à deux reprises d'une partie de son territoire : en 1829 au profit de Lanfains (Le Pas) et en 1837 à l'avantage de Quintin (sept villages). 

La gare de Quintin

 

La gare de Quintin

En dépit de son nom, cette gare est située dans la commune de Saint-Brandan, sur la ligne Saint-Brieuc - Pontivy, ouverte en 1871 et fermée aux voyageurs le 31 août 2006.