[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Bégard] [Belle-Isle-en-Terre] [La Bouillie] [Calanhel] [Callac] [Camlez] [Carnoët] [La Chapelle-Neuve] [Châtelaudren] [Corlay] [Corseul] [Créhen] [Dinan] [Duault] [Erquy] [Fréhel] [Glomel] [Grâces] [Guingamp] [Gurunhuel] [Le Haut-Corlay] [Hénanbihen] [Kerbors] [Lamballe] [Lanfains] [Langoat] [Lanleff] [Lanmérin] [Lanmodez] [Lannion] [Lanvallay] [Lanvellec] [Lanvollon] [Léhon] [Lézardrieux] [Locarn] [Loc-Envel] [Loguivy-Plougras] [Lohuec] [Louannec] [Louargat] [Maël-Carhaix] [Maël-Pestivien] [Matignon] [Le Merzer] [Minihy-Tréguier] [Le Moustoir] [Paimpol] [Paule] [Pédernec] [Penvénan] [Perros-Guirec] [Peumerit-Quintin] [Planguenoual] [Pléboulle] [Plédéliac] [Plélo] [Pléneuf-Val-André] [Pleslin-Trigavou] [Plestin-les-Grèves] [Pleubian] [Pleumeur-Bodou] [Pleumeur-Gautier] [Plévenon] [Plévin] [Ploëzal] [Plouaret] [Ploubalay] [Ploubazlanec] [Ploubezre] [Plougonver] [Plougras] [Plougrescant] [Plouguiel] [Plouisy] [Ploulec'h] [Ploumilliau] [Plounérin] [Plounévez-Moëdec] [Plounévez-Quintin] [Plourac'h] [Plouzélambre] [Plufur] [Plusquellec] [Pluzunet] [Quintin] [La Roche-Derrien] [Rospez] [Rostrenen] [Saint-Agathon] [Saint-Brandan] [Saint-Brieuc] [Saint-Cast-le-Guildo] [Saint-Denoual] [Saint-Jean-Kerdaniel] [Saint-Lormel] [Saint-Michel-en-Grève] [Saint-Nicodème] [Saint-Nicolas-du-Pélem] [Saint-Quay-Perros]

 

Trédarzec

Petite commune du nord des Côtes-d'Armor, Trédarzec (1 142 habitants) est située sur la rive droite de l'embouchure du Jaudy, entre Tréguier et Paimpol.

Démembrement de la paroisse primitive de Pleumeur-Gautier, Trédarzec relève directement de l'évêque de Tréguier au Moyen Age. La présence des templiers et des hospitaliers est attestée par la toponymie.

Jusqu'à la Révolution, la paroisse relève du diocèse et de la subdélégation de Tréguier et ressort au siège royal de Lannion.

L'église Saint-Pierre

Le monument aux morts

 

L'église Saint-Pierre

L'église actuelle a été construite de 1837 à 1838. L'édifice précédent avait été fortement endommagé par une tempête en 1836.

La façade occidentale du bâtiment d'origine a été préservée.

  

Le monument aux morts