[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Bégard] [Belle-Isle-en-Terre] [La Bouillie] [Calanhel] [Carnoët] [La Chapelle-Neuve] [Châtelaudren] [Corseul] [Créhen] [Dinan] [Erquy] [Fréhel] [Glomel] [Grâces] [Guingamp] [Gurunhuel] [Hénanbihen] [Lamballe] [Lanleff] [Lannion] [Lanvallay] [Lanvellec] [Lanvollon] [Léhon] [Loc-Envel] [Loguivy-Plougras] [Lohuec] [Louannec] [Louargat] [Maël-Carhaix] [Matignon] [Le Moustoir] [Paimpol] [Paule] [Pédernec] [Penvénan] [Perros-Guirec] [Planguenoual] [Pléboulle] [Plédéliac] [Plélo] [Pléneuf-Val-André] [Pleslin-Trigavou] [Plestin-les-Grèves] [Pleumeur-Bodou] [Plévenon] [Plévin] [Ploëzal] [Plouaret] [Ploubalay] [Ploubazlanec] [Ploubezre] [Plougonver] [Plougras] [Plougrescant] [Plouguiel] [Plouisy] [Ploulec'h] [Ploumilliau] [Plounérin] [Plounévez-Moëdec] [Plourac'h] [Plouzélambre] [Plufur] [Pluzunet] [Saint-Brieuc] [Saint-Cast-le-Guildo] [Saint-Denoual] [Saint-Lormel] [Saint-Michel-en-Grève] [Saint-Quay-Perros] [Tonquédec] [Trébeurden] [Trédrez-Locquémeau] [Tréduder] [Treffrin] [Trégastel] [Tréglamus] [Trégomeur] [Trégrom] [Tréguier] [Trélévern] [Trémel] [Tréogan] [Trévou-Tréguignec] [La Vicomté-sur-Rance] [Le Vieux-Marché]

 

Trégrom

Petite commune de l'ouest des Côtes-d'Armor, Trégrom (394 habitants) est située dans le Trégor, à vingt-deux kilomètres à l'ouest de Guingamp.

La présence de menhirs atteste d'une occupation du territoire dès le Néolithique.

Démembrement de la paroisse de Louargat, Trégrom voit probablement l'établissement au haut Moyen-Age d'un monastère au lieu-dit Ar Glast et d'une motte castrale vers le Xe ou XIe s. à Coz Castel.

Religieusement, la paroisse relevait avant la Révolution du diocèse de Tréguier et, civilement de la subdélégation et du ressort de Lannion.

Jusqu'au XXe s., l'économie locale est essentiellement basée sur la culture des céréales.

Haut lieu de la résistance bretonne, la commune recense notamment trente-quatre déraillements de train durant l'Occupation (c'est d'ailleurs à Trégrom que fut tournée une scène de déraillement pour le film la Bataille du rail de René Clément, réalisé en 1946). 

La chapelle du Christ

Le calvaire de la chapelle du Christ

Le calvaire de l'église

Le monument aux morts

 

La chapelle du Christ

Bâti au XVIe s., elle fut vendue sous la Révolution comme bien national et acquise en 1808 par la commune. Elle comprend une chapelle au nord et clocher-mur avec lanternon.

  

Voici les portes ouest et sud,

  

Les fenestrages du chevet,

du côté sud (à motif de fleur de lis) et de la chapelle nord.

  

Le calvaire de la chapelle du Christ

Orné des instruments de la Passion, il présente une Vierge à l'Enfant au revers du Crucifix.

  

  

Le calvaire de l'église

Il date de la fin du XIXe s. ou du début du XXe.

  

Le monument aux morts