[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Bégard] [Belle-Isle-en-Terre] [La Bouillie] [Calanhel] [Carnoët] [La Chapelle-Neuve] [Châtelaudren] [Corlay] [Corseul] [Créhen] [Dinan] [Erquy] [Fréhel] [Glomel] [Grâces] [Guingamp] [Gurunhuel] [Le Haut-Corlay] [Hénanbihen] [Lamballe] [Lanfains] [Lanleff] [Lannion] [Lanvallay] [Lanvellec] [Lanvollon] [Léhon] [Loc-Envel] [Loguivy-Plougras] [Lohuec] [Louannec] [Louargat] [Maël-Carhaix] [Matignon] [Le Merzer] [Le Moustoir] [Paimpol] [Paule] [Pédernec] [Penvénan] [Perros-Guirec] [Planguenoual] [Pléboulle] [Plédéliac] [Plélo] [Pléneuf-Val-André] [Pleslin-Trigavou] [Plestin-les-Grèves] [Pleumeur-Bodou] [Plévenon] [Plévin] [Ploëzal] [Plouaret] [Ploubalay] [Ploubazlanec] [Ploubezre] [Plougonver] [Plougras] [Plougrescant] [Plouguiel] [Plouisy] [Ploulec'h] [Ploumilliau] [Plounérin] [Plounévez-Moëdec] [Plounévez-Quintin] [Plourac'h] [Plouzélambre] [Plufur] [Pluzunet] [Quintin] [Rostrenen] [Saint-Agathon] [Saint-Brandan] [Saint-Brieuc] [Saint-Cast-le-Guildo] [Saint-Denoual] [Saint-Jean-Kerdaniel] [Saint-Lormel] [Saint-Michel-en-Grève] [Saint-Nicolas-du-Pélem] [Saint-Quay-Perros] [Tonquédec] [Trébeurden] [Trébrivan] [Trédrez-Locquémeau] [Tréduder] [Treffrin] [Trégastel] [Tréglamus] [Trégomeur] [Trégrom] [Tréguier] [Trélévern] [Trémel] [Tréogan] [Trévou-Tréguignec] [La Vicomté-sur-Rance] [Le Vieux-Marché]

 

Trélévern

Petite commune du nord-ouest des Côtes-d'Armor, Trélévern (1 392 habitants) est située dans le Trégor, sur la Manche, entre Perros-Guirec et Tréguier, à treize kilomètres au nord-est de Lannion.

La présence d'une allée couverte, aujourd'hui disparue, atteste d'une occupation humaine du territoire dès le Néolithique.

Démembrement de la paroisse primitive de Louannec, Trélévern est citée pour la première fois en 1330. Siège au Moyen Age de la châtellenie de Kergouanton, Trélévern relève jusqu'au Concordat de 1801 du diocèse de Tréguier. Au civil, elle dépend sous l'Ancien Régime de la subdélégation de Tréguier et du ressort de Lannion.

En 1842, la paroisse perd à l'est le territoire de Trévou-Tréguignec, érigé en succursale.

A l'été 1944, lors de leur retraite devant l'avancée des Alliées, les Allemands incendient la maire de Trélévern le 28 juillet. 

La chapelle Saint-Adrien

La croix de Saint-Adrien

 

La chapelle Saint-Adrien

Probablement fondée au XVe s. comme possession des moines de Bégard, cette petite chapelle, également appelée Saint-Riec, est reconstruite au XVIIe s. à l'emplacement d'un ancien lieu de culte pour les hommes de la préhistoire (allée couverte disparue) et de l'Antiquité gauloise (fontaine). Elle est restaurée en 1921.

La croix de Saint-Adrien

Située au village de Kériec, près de la chapelle Saint-Adrien, cette croix date du XVIIe s.