[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]

 

[Bégard] [Belle-Isle-en-Terre] [La Bouillie] [Calanhel] [Callac] [Camlez] [Carnoët] [La Chapelle-Neuve] [Châtelaudren] [Corlay] [Corseul] [Créhen] [Dinan] [Duault] [Erquy] [Fréhel] [Glomel] [Grâces] [Guingamp] [Gurunhuel] [Le Haut-Corlay] [Hénanbihen] [Kerbors] [Lamballe] [Lanfains] [Langoat] [Lanleff] [Lanmérin] [Lanmodez] [Lannion] [Lanvallay] [Lanvellec] [Lanvollon] [Léhon] [Lézardrieux] [Locarn] [Loc-Envel] [Loguivy-Plougras] [Lohuec] [Louannec] [Louargat] [Maël-Carhaix] [Maël-Pestivien] [Matignon] [Le Merzer] [Minihy-Tréguier] [Le Moustoir] [Paimpol] [Paule] [Pédernec] [Penvénan] [Perros-Guirec] [Peumerit-Quintin] [Planguenoual] [Pléboulle] [Plédéliac] [Plélo] [Pléneuf-Val-André] [Pleslin-Trigavou] [Plestin-les-Grèves] [Pleubian] [Pleumeur-Bodou] [Pleumeur-Gautier] [Plévenon] [Plévin] [Ploëzal] [Plouaret] [Ploubalay] [Ploubazlanec] [Ploubezre] [Plougonver] [Plougras] [Plougrescant] [Plouguiel] [Plouisy] [Ploulec'h] [Ploumilliau] [Plounérin] [Plounévez-Moëdec] [Plounévez-Quintin] [Plourac'h] [Plouzélambre] [Plufur] [Plusquellec] [Pluzunet] [Quintin] [La Roche-Derrien] [Rospez] [Rostrenen] [Saint-Agathon] [Saint-Brandan] [Saint-Brieuc] [Saint-Cast-le-Guildo] [Saint-Denoual] [Saint-Jean-Kerdaniel] [Saint-Lormel] [Saint-Michel-en-Grève] [Saint-Nicodème] [Saint-Nicolas-du-Pélem] [Saint-Quay-Perros]

 

Trémel

Petite commune du nord-ouest des Côtes-d'Armor, Trémel (398 habitants) est située dans le Trégor, à la frontière avec le Finistère, à vingt-deux kilomètres à l'est de Morlaix et à trente-huit km à l'ouest de Guingamp.

Démembrement de la paroisse primitive de Plestin, Trémel dépend sous l'Ancien Régime du ressort et de la subédélégation de Lannion, et relève religieusement de l'ancien diocèse de Tréguier jusqu'au Concordat de 1801.

Propriétaire du manoir local de Trébriand, le célèbre bandit ligueur La Fontenelle incendie l'église du village le 3 juillet 1590.

Rattachée en 1790 à la commune de Plestin, Trémel devient une municipalité indépendante en 1792. Elle est cependant de nouveau annexée par Plestin de 1796 ou 1800 à 1838.

Au milieu du XIXe s., le village devient un important centre protestant, avec la création d'une mission par le pasteur Jenkins (1845) et la construction d'une chapelle à Uzel (1861).

L'église Notre-Dame

Le colombier de Kermerzit

Le monument aux morts

 

L'église Notre-Dame

Simple chapelle bâtie vers 1500 par l'atelier Beaumanoir, elle est profondément restaurée, voire en grande partie reconstruite en 1598.

Une tourelle servant d'escalier est accolée au clocher.

  

Au début du XVIIe s. est ajouté le porche méridional abritant les statues des douze apôtres. Il est surmonté d'une pièce servant de chartrier et de secrétairerie.

Voici les portails ouest et sud.

  

Quelques unes des gargouilles.

Et l'un des fenestrages.

Le colombier de Kermerzit

Il date du XVIe ou XVIIe s.

Le monument aux morts