[COTES-D'ARMOR] [FINISTERE] [ILLE-ET-VILAINE] [LOIRE-ATLANTIQUE] [MORBIHAN]
[Bégard] [Belle-Isle-en-Terre] [La Bouillie] [Calanhel] [Carnoët] [La Chapelle-Neuve] [Châtelaudren] [Corlay] [Corseul] [Créhen] [Dinan] [Erquy] [Fréhel] [Glomel] [Grâces] [Guingamp] [Gurunhuel] [Le Haut-Corlay] [Hénanbihen] [Lamballe] [Lanfains] [Lanleff] [Lannion] [Lanvallay] [Lanvellec] [Lanvollon] [Léhon] [Loc-Envel] [Loguivy-Plougras] [Lohuec] [Louannec] [Louargat] [Maël-Carhaix] [Matignon] [Le Merzer] [Le Moustoir] [Paimpol] [Paule] [Pédernec] [Penvénan] [Perros-Guirec] [Planguenoual] [Pléboulle] [Plédéliac] [Plélo] [Pléneuf-Val-André] [Pleslin-Trigavou] [Plestin-les-Grèves] [Pleumeur-Bodou] [Plévenon] [Plévin] [Ploëzal] [Plouaret] [Ploubalay] [Ploubazlanec] [Ploubezre] [Plougonver] [Plougras] [Plougrescant] [Plouguiel] [Plouisy] [Ploulec'h] [Ploumilliau] [Plounérin] [Plounévez-Moëdec] [Plounévez-Quintin] [Plourac'h] [Plouzélambre] [Plufur] [Pluzunet] [Quintin] [Rostrenen] [Saint-Agathon] [Saint-Brandan] [Saint-Brieuc] [Saint-Cast-le-Guildo] [Saint-Denoual] [Saint-Jean-Kerdaniel] [Saint-Lormel] [Saint-Michel-en-Grève] [Saint-Nicolas-du-Pélem] [Saint-Quay-Perros] [Tonquédec] [Trébeurden] [Trébrivan] [Trédrez-Locquémeau] [Tréduder] [Treffrin] [Trégastel] [Tréglamus] [Trégomeur] [Trégrom] [Tréguier] [Trélévern] [Trémel] [Tréogan] [Trévou-Tréguignec] [La Vicomté-sur-Rance] [Le Vieux-Marché]

 

Trévou-Tréguignec

Petite commune du nord-ouest des Côtes-d'Armor, Trévou-Tréguignec (1 423 habitants) est située dans le Trégor, sur la Manche, entre Perros-Guirec et Tréguier, à treize kilomètres au nord-est de Lannion. Très touristique en été, elle dispose de deux plages (Royo et Trestel), de marais (Trestel) et d'un centre hélio-marin.

La présence d'une allée couverte atteste d'une occupation humaine du territoire dès le Néolithique.

Mentionné pour la première fois en 1330, le territoire abrite notamment la seigneurie de Balloré, qui est successivement aux mains des familles du Trévou et Le Borgne de Boisriou (1677).

Jusqu'au Concordat de 1801, la paroisse est une enclave du diocèse de Dol dans l'évêché de Tréguier.

En 1842, une ordonnance royale retire à Trélévern, la trève de Trévou-Tréguignec, érigée en succursale de la cure de Perros-Guirec.

La commune attire les touristes dès la fin du XIXe s. : des hôtels et des villas sont construites sur le littoral, un casino ouvre en 1910 et, entre 1921 et 1929, est fondé un sanatorium près de la plage du Trestel (centre héliomarin à partir de 1957). 

La chapelle Saint-Guénolé

La fontaine Saint-Guénolé

Le monument aux morts

 

La chapelle Saint-Guénolé

La chapelle actuelle a remplacé au XIXe s. un édifice plus ancien. Sur le mur du chevet figure une statuette réalisée par le sculpteur lannionnais P. de La Haye et représentant le saint patron en abbé.

  

  

La fontaine Saint-Guénolé

Située à proximité de la chapelle du même nom, cette fontaine, semblable à un puits, est reconstruite au XIXe s.

 

Le monument aux morts

Il se trouve près de l'église.