[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Bohars] [Bourg-Blanc] [Brélès] [Brest] [Brignogan-Plages] [Coat-Méal] [Le Conquet] [Daoulas] [Dirinon] [Le Drennec] [Le Folgoët] [La Forest-Landerneau] [Gouesnou] [Goulven] [Guilers] [Guipavas] [Guipronvel] [Guissény] [Hanvec] [Hôpital-Camfrout] [Irvillac] [Kerlouan] [Kernilis] [Kernouës] [Kersaint-Plabennec] [Lampaul-Plouarzel] [Lampaul-Ploudalmézeau] [Lanarvily] [Landéda] [Landerneau] [Landunvez] [Lanildut] [Lanneuffret] [Lannilis] [Lanrivoaré] [Lesneven] [Loc-Brévalaire] [Loc-Eguiner] [Locmaria-Plouzané] [Logonna-Daoulas] [Loperhet] [La Martyre] [Milizac] [Ouessant] [Pencran] [Plabennec] [Plouarzel] [Ploudalmézeau] [Ploudaniel] [Ploudiry] [Plouédern] [Plougastel-Daoulas] [Plougonvelin] [Plouguerneau] [Plouguin] [Plouider] [Ploumoguer] [Plounéour-Trez] [Plourin] [Plouvien] [Plouzané] [Porspoder] [Le Relecq-Kerhuon] [La Roche-Maurice] [Saint-Divy] [Saint-Eloy] [Saint-Frégant] [Saint-Méen] [Saint-Pabu] [Saint-Renan] [Saint-Thonan] [Saint-Urbain] [Trébabu] [Tréflévénez] [Trégarantec] [Tréglonou] [Le Tréhou] [Trémaouézan] [Tréouergat]

 

Brélès

Petite commune du nord-ouest du Finistère, Brélès (792 habitants) est située dans le Bas-Léon, sur la rive droite de l'aber Ildut, à vingt kilomètres au nord-ouest de Brest.

Brélès trouve son origine dans la construction sur les bords de l'aber Ildut d'une fortication au haut Moyen Age ; selon la légende, Conan Mériadec en serait le bâtisseur.

Démembrement de la paroisse primitive de Plourin, Brélès releva de l'ancien diocèse du Léon jusqu'au Concordat de 1801.

Sous l'Ancien Régime, elle dépendait de la sénéchaussée de Brest et Saint-Renan. De 1794 à 1800, la commune fut le chef-lieu d'un canton composé de Lampaul-Plouarzel, de Lanildut, de Larret, de Plourin et de Porspoder. 

L'arc de triomphe de l'enclos

Le calvaire du cimetière

Le château de Kergroadès

La fontaine-lavoir du château de Kergroadès

Le puits du bourg

Le monument aux morts

 

Je tiens à remercier vivement Christelle Cornec qui nous a aimablement fourni plusieurs photos concernant les monuments (château de Kergroadès ; fontaine-lavoir du château de Kergroadès) de Brélès

 

L'arc de triomphe de l'enclos

Datée du XVIe ou du XVIIe s., cette ptite porte triomphale est surmontée d'une croix du XVe s. comprenant un Crucifix et une Vierge à l'Enfant.

  

Le calvaire du cimetière

Sculpté en 1879 par le célèbre artiste Yan Lar'hantec, ce calvaire est haut de cinq mètres.

  

Le château de Kergroadès

Remplaçant un manoir connu depuis le XVe s., l'édifice actuel est construit selon un plan carré, dans le style Renaissance, entre 1602 et 1613 par François III de Kergroadès. Il passe successivement aux mains des Kerouartz (1732) et du marquis de Roquelaure (1794). A la Révolution, le château est pillé, transformé en hôpital, puis laissé en ruines pendant tout le XIXe s. Il est restauré par la famille Chevillotte en 1913-1914. Formant un U, le corps de logis et les dépendances donnent sur une cour carrée, dont l'accès se fait par un portail surmonté de machicoulis. Les deux portes piétonne et cavalière sont encadrées de pilastres d'ordre ionique. Le château dispose encore de ses quatre tours d'angle, carrées ou rondes, munies de meurtrières. La tour carrée du sud-ouest servait autrefois de chapelle privée. La cour d'honneur a conservé son puits.

E.I.E.

E.I.E.

E.I.E.

   E.I.E.

E.I.E.

La fontaine-lavoir du château de Kergroadès

Construit au XVIIe s., il possède des gradins qui donnent accès au lavoir. Un chant mentionné dans le Barzaz-Breiz de La Villemarqué évoque ce lieu.

E.I.E.

Le puits du bourg

Bordé d'auges en pierre, il est typique du Bas-Léon, avec ses grosses dalles de granit.

Le monument aux morts