[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Bohars] [Bourg-Blanc] [Brélès] [Brest] [Brignogan-Plages] [Coat-Méal] [Le Conquet] [Daoulas] [Dirinon] [Le Drennec] [Le Folgoët] [La Forest-Landerneau] [Gouesnou] [Goulven] [Guilers] [Guipavas] [Guipronvel] [Guissény] [Hanvec] [Hôpital-Camfrout] [Irvillac] [Kerlouan] [Kernilis] [Kernouës] [Kersaint-Plabennec] [Lampaul-Plouarzel] [Lampaul-Ploudalmézeau] [Lanarvily] [Landéda] [Landerneau] [Landunvez] [Lanildut] [Lanneuffret] [Lannilis] [Lanrivoaré] [Lesneven] [Loc-Brévalaire] [Loc-Eguiner] [Locmaria-Plouzané] [Logonna-Daoulas] [Loperhet] [La Martyre] [Milizac] [Ouessant] [Pencran] [Plabennec] [Plouarzel] [Ploudalmézeau] [Ploudaniel] [Ploudiry] [Plouédern] [Plougastel-Daoulas] [Plougonvelin] [Plouguerneau] [Plouguin] [Plouider] [Ploumoguer] [Plounéour-Trez] [Plourin] [Plouvien] [Plouzané] [Porspoder] [Le Relecq-Kerhuon] [La Roche-Maurice] [Saint-Divy] [Saint-Eloy] [Saint-Frégant] [Saint-Méen] [Saint-Pabu] [Saint-Renan] [Saint-Thonan] [Saint-Urbain] [Trébabu] [Tréflévénez] [Trégarantec] [Tréglonou] [Le Tréhou] [Trémaouézan] [Tréouergat]

 

Brignogan-Plages

Petite commune du Nord-Finistère, Brignogan-Plages (849 habitants) est situé dans le Bas-Léon, à trente-huit kilomètres au nord-est de Brest.

Cette station balnéaire possède cinq kilomètres de côtes, baignées par la Manche.

Peuplé dès le Paléolithique, le territoire de Brignogan possède notamment un très grand et beau menhir.

Démembrement de la paroisse primitive de Plounéour-Trez, Brignogan ne devint une commune qu'en 1934 et une paroisse en 1935. Dès le Moyen Age, le port du Pontusval fut très recherché par les navires de cabotage.

En 1936, la commune prit le nom officiel de Brignogan-Plages pour favoriser le tourisme. 

Le menhir de Men-Marz

L'église Sainte-Bernadette

La chapelle Pol

La croix de Kervezval

Le calvaire de la chapelle Pol

La croix de la chapelle Pol

La croix de Pont-ar-Groas

La croix de Pratmeur

La guérite des gardes-côtes

Le moulin à vent de Cléguer-Bian

Le sémaphore de Terre de Pont

 

Le menhir de Men-Marz

Erigé à Pontusval entre 4 500 et 2 500 avant J.-C., il est, avec ses 8,50 mètres de hauteur, l'un des quatre plus grands menhirs de France. A la différence de la plupart des autres monuments de ce genre, il a la particularité de ne pas être enterré, mais simplement posé sur le sol. Christianisé au Moyen Age, le menhir a été acheté par l'Etat en 1881, pour cent francs.

Selon une légende, saint Pol Aurélien et sa soeur auraient choisi cet endroit comme point à ne pas dépasser par les marées invasives. Pour marquer cette limite, ils y auraient planté cette « pierre du miracle » (men marz).

Selon une tradition, les jeunes filles souhaitant se marier venaient au menhir lancer un caillou vers son sommet. Si celui-ci restait accroché au rebord, l'union avait lieu dans l'année. On peut encore y voir ces encoches et ces caillous. Dans une variante ce sont les couples désirant un enfant qui venaient jeter la pierre.

  

L'église Sainte-Bernadette

Sa construction, réalisée selon les plans de l'architecte de Saint-Brieuc Auguste Courcoux, commence en 1938 mais doit être suspendue en raison de la guerre. L'édifice n'est finalement consacré que le 15 septembre 1956.

La façade orientale et son porche surmonté d'un balcon.

  

Le clocher est achevé en 1960.

  

Le chevet.

Les fenestrages des chapelles sud et nord.

La chapelle Pol

Bâtie au XVIe s. à l'emplacement d'un ancien établissement monastique fondé par saint Pol Aurélien, près de la pointe de Beg-Pol, elle fut en partie reconstruite en 1870 et restaurée en 1968.

Le clocheton et la porte latérale.

  

La croix de Kervezval

Réalisée au Moyen Age, elle mesure 1,50 m de haut et présente un Crucifix en bas-relief.

  

Le calvaire de la chapelle Pol

Haut de 4,50 m, il date du XVIe s.

Au pied du Christ se trouve un Ange en prière.

Les statues géminées représentent un apôtre, saint Nicolas, une femme (mutilée) et la Vierge.

La croix de la chapelle Pol

Elle date du XVIe s.

La croix de Pont-ar-Groas

Haute de trois mètres, elle est érigée en 1594. Endommagée durant la Révolution française, elle est restaurée en 1821.

  

La croix de Pratmeur

Erigée au XVIe s. et restaurée en 1857, elle présente un Crucifix en bas relief.

  

La guérite des gardes-côtes

Construite au XVIIIe s. près de la chapelle Pol - qui servait de corps de garde -, elle permettait aux miliciens d'avoir un excellent poste d'observation de Pontusval à Kerlouan.

  

Le moulin à vent de Cléguer-Bian

Elevé au XIXe s., ce moulin à blé perd ses ailes lors d'une tempête en décembre 1899. Il a aujourd'hui été aménagé en résidence.

Le sémaphore de Terre de Pont

Il a été construit en 1980.