[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Berrien] [Bolazec] [Botmeur] [Brasparts] [Brennilis] [Camaret-sur-Mer] [Carhaix-Plouguer] [Cast] [Chateaulin] [Châteauneuf-du-Faou] [Cléden-Poher] [Collorec] [Crozon] [Le Faou] [La Feuillée] [Huelgoat] [Kergloff] [Landeleau] [Landevennec] [Lannédern] [Leuhan] [Locmaria-Berrien] [Locronan] [Loqueffret] [Motreff] [Pleyben] [Plonévez-du-Faou] [Plonévez-Porzay] [Plounévézel] [Plouyé] [Port-Launay] [Poullaouen] [Roscanvel] [Saint-Goazec] [Saint-Hernin] [Saint-Rivoal] [Scrignac] [Spézet]

 

Châteauneuf-du-Faou

 

Petite ville du centre Finistère, Châteauneuf-du-Faou (3 595 habitants) est située sur la rive droite de l'Aulne, entre Châteaulin et Carhaix, à trente-cinq kilomètres au nord-est de Brest et à soixante-deux km au sud-est de Brest.

Dès l'Antiquité, un oppidum gaulois, réutilisé par les Romains, dominait l'Aulne.

Démembrement de la paroisse primitive de Plouyé, la ville de Châteauneuf se développa au Moyen Age autour d'un château fondé probablement par les vicomtes du Faou. Possession des vicomtes de Léon de 1186 à 1420, la forteresse, en ruines à partir du milieu du XVe s., disparaît presque complètement par la suite (les vestiges d'une tour sont encore visibles).

Pillée par le capitaine royaliste du Liscoët le 23 mars 1593, la paroisse fut touchée par la révolte du Papier timbré et la répression qui suivit (1675). Elle relevait de l'ancien diocèse de Cornouaille.

A partir du milieu du XIXe s., la construction du canal de Nantes à Brest transforme Châteauneuf-du-Faou en port fluvial et entraîne un regain d'activité économique. 

Fontaine de la place de la Résistance

Le pont du Roy

 

La fontaine de la place de la Résistance

Elle fut construite en 1831.

 

Le pont du Roy

Comportant six arches, le pont du Roy fut édifié sur l'Aulne au début du XVIIe s. Il relie les communes de Châteauneuf-du-Faou et de Saint-Goazec.