[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Arzano] [Audierne] [Bannalec] [Baye] [Bénodet] [Beuzec-Cap-Sizun] [Briec] [Cléden-Cap-Sizun] [Clohars-Carnoët] [Clohars-Fouesnant] [Combrit] [Concarneau] [Confort-Meilars] [Douarnenez] [Edern] [Elliant] [Ergué-Gabéric] [Esquibien] [La Forêt-Fouesnant] [Fouesnant] [Gouesnac'h] [Goulien] [Gourlizon] [Guengat] [Guiler-sur-Goyen] [Guilligomarc'h] [Le Guilvinec] [Ile-Tudy] [Le Juch] [Landrévarzec] [Landudal] [Landudec] [Langolen] [Loctudy] [Locunolé] [Mahalon] [Melgven] [Mellac] [Moëlan-sur-Mer] [Névez] [Penmarc'h] [Peumerit] [Pleuven] [Plobannalec-Lesconil] [Plogastel-Saint-Germain] [Plogoff] [Plogonnec] [Plomelin] [Plomeur] [Plonéis] [Plonéour-Lanvern] [Plouhinec] [Plovan] [Plozévet] [Pluguffan] [Pont-Aven] [Pont-Croix] [Pont-l'Abbé] [Pouldergat] [Pouldreuzic] [Poullan-sur-Mer] [Primelin] [Querrien] [Quimper] [Quimperlé] [Rédené] [Riec-sur-Belon] [Rosporden] [Saint-Evarzec] [Saint-Jean-Trolimon] [Saint-Thurien] [Saint-Yvi] [Scaër] [Tourch] [Treffiagat] [Tréguennec] [Trégunc] [Tréméoc] [Tréméven] [Tréogat] [Le Trévoux]

 

Ergué-Gabéric

Grosse commune du sud du Finistère, Ergué-Gabéric (7 897 habitants) est située entre les cours de l'Odet et du Jet, à six kilomètres à l'est du centre dde Quimper.

L'existence de mégalithes et de tumulus atteste d'une occupation humaine du territoire dès le Néolithique. La présence romaine est également prouvée (voie, camp de Koz Kastell, etc.).

Paroisse primitive fondée par les Bretons à la fin du Ve s., Ergué fut séparée en deux entités, Ergué-Armel et Ergué-Gabéric (au XIIe ou au XIIIe s.).

L'industrie papetière (Bolloré) au XIXe s. et la proximité immédiate avec Quimper à partir des années 1960 favorisèrent l'augmentation de la population de la commune. 

La chapelle Saint-André

Le calvaire de la chapelle Notre-Dame-de-Kerdévot

 

La chapelle Saint-André

La construction de cette petite chapelle rectangulaire, mi-gothique mi-Renaissance, commença en 1603 pour s'achever en 1630. En mauvais état, elle est restaurée en 2011 avec l'installation d'une toiture en toles de métal espérons-le provisoire.

  

Voici la fenêtre du chevet

Et les portes sud et ouest.

  

Le calvaire de la chapelle Notre-Dame-de-Kerdévot

Réalisé au XVIe s., ce beau calvaire haut de 6,40 m est l'un sept de ce style, dit « aux apôtres », présents dans le Finistère. La plate-forme massive comprend sur ses trois faces douze niches qui ont perdu leurs statues. Au-dessus, la croix principale, encadré par les deux larrons, comporte une Vierge à l'enfant au revers du Crucifix. Le croisillon, qui forme deux monstres, soutient des statues géminées.

  

Sur le fût et à ses pieds figurent une pietà, un Christ aux liens, saint Michel et saint Véronique.