[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Arzano] [Audierne] [Bannalec] [Baye] [Bénodet] [Beuzec-Cap-Sizun] [Briec] [Cléden-Cap-Sizun] [Clohars-Carnoët] [Clohars-Fouesnant] [Combrit] [Concarneau] [Confort-Meilars] [Douarnenez] [Edern] [Elliant] [Ergué-Gabéric] [Esquibien] [La Forêt-Fouesnant] [Fouesnant] [Gouesnac'h] [Goulien] [Gourlizon] [Guengat] [Guiler-sur-Goyen] [Guilligomarc'h] [Le Guilvinec] [Ile-Tudy] [Le Juch] [Landrévarzec] [Landudal] [Landudec] [Langolen] [Loctudy] [Locunolé] [Mahalon] [Melgven] [Mellac] [Moëlan-sur-Mer] [Névez] [Penmarc'h] [Peumerit] [Pleuven] [Plobannalec-Lesconil] [Plogastel-Saint-Germain] [Plogoff] [Plogonnec] [Plomelin] [Plomeur] [Plonéis] [Plonéour-Lanvern] [Plouhinec] [Plovan] [Plozévet] [Pluguffan] [Pont-Aven] [Pont-Croix] [Pont-l'Abbé] [Pouldergat] [Pouldreuzic] [Poullan-sur-Mer] [Primelin] [Querrien] [Quimper] [Quimperlé] [Rédené] [Riec-sur-Belon] [Rosporden] [Saint-Evarzec] [Saint-Jean-Trolimon] [Saint-Thurien] [Saint-Yvi] [Scaër] [Tourch] [Treffiagat] [Tréguennec] [Trégunc] [Tréméoc] [Tréméven] [Tréogat] [Le Trévoux]

 

Esquibien

Commune du sud-ouest du Finistère, voisine d'Audierne, dans le Cap-Sizun, Esquibien (1 600 habitants) se trouve en bordure de l'océan, sur la route de la pointe du Raz.

Démembrement de la paroisse primitive de Plogoff, la paroisse trouve sans doute son origine dans l'arrivée, au haut Moyen Age de saint Onneau et de ses compagnons,venus des îles Britanniques. Initialement située plus proche de la mer (anse de Cabestan), le bourg fut déplacé plus dans les terres en 1111 suite à l'ensablement progressif (le bourg primitif, Gannaëk, est aujourd'hui sous les dunes de Trez Goarem).

 Autrefois, les habitants vivaient principalement de la pêche, de l'exploitation du goémon et, jusqu'à la Révolution française, du pillage des navires naufragés.  

La stèle gauloise de Sainte-Edwette

La stèle de Trobey

La chapelle Sainte-Edwette

La chapelle Sainte-Brigitte

Le calvaire Sainte-Edwette

Le calvaire de l'église

Le calvaire de Landuguentel

La fontaine-lavoir Saint-Onneau

La fontaine Sainte-Brigitte

La fontaine Sainte-Edwette

Le lavoir de Sainte-Brigitte

Le portail du presbytère

Le monument aux morts

Le sémaphore de Lervily

Le canon du Cabestan

Les murs de pierres sèches

 

La stèle gauloise de Sainte-Edwette

La chapelle Sainte-Edwette a conservé une stèle de l'âge du fer, portante des croix gravées et une cupule à son sommet.

  

La stèle de Trobey

Elevée entre le VIe et le IVe s. avant notre ère, cette stèle était située à l'origine à quelques centaines de mètres de son emplacement actuel. Elle a probablement été christianisée au Moyen Age.

La chapelle Sainte-Edwette

Edifiée au XVIe s. près du port de Landrévet, elle fut reconstruite en 1743 et restaurée en 1770 (clocher).

  

La chapelle Sainte-Brigitte

Construite à l'origine à Lannuign, en Beuzec-Cap-Sizun, cette chapelle est démontée et rebâtie en 1651 au village de Landiguentel. Elle est restaurée en 1754.

  

La porte occidentale est de style classique.

Voici les deux portails de la façade méridionale, avec des inscriptions mentionnant les années 1651 et 1754.

Le calvaire Sainte-Edwette

Situé à proximité de la fontaine Sainte-Edwette, ce calvaire est élevé vers 1633 par l'atelier du célèbre Landernéen Roland Doré. Sur le croisillon, la Vierge et l'évêque saint Onneau encadrent le Christ.

Le calvaire de l'église

Oeuvre en kersantite haute de sept mètres, elle a été élevée en 1868 par l'atelier de Yan Larc'hantec.

  

Le calvaire de Landuguentel

Haut de cinq mètres, il est élevé en 1869 près de la chapelle Sainte-Brigitte. Une Vierge à l'Enfant figure au revers du Crucifix. Une inscription mentionne le nom du recteur Stanguennec.

  

La fontaine-lavoir Saint-Onneau

Située près du bourg, cette fontaine est édifiée en 1570, à la même époque que la construction de l'église.

La fontaine Sainte-Brigitte

Voisine de la chapelle du même nom, elle est construite en 1654. La niche est encadrée de deux colonnettes en nid d'abeilles.

  

Les bâtisseurs y ont conservé les traces de leur travail.

La fontaine Sainte-Edwette

Elle date de 1723. Maintes fois volée au cours des siècles, la statue représentant la sainte britannique, martyre du IVe s., est désormais protégée par une grille.

  

Le lavoir de Sainte-Brigitte

Elle reçoit l'eau de la fontaine homonyme.

Le portail du presbytère

Situé au bourg, le presbytère est édifié au XVIe s. et reconstruit en 1832. Le porche est de style gothique.

  

Le monument aux morts

Il a été élevé en 1921 sur le placitre de l'église à partir d'une porte monumentale construite en 1611. De style gothique, il comporte une arcade ogivale.

Le sémaphore de Lervily

Située à la pointe de Lervily, cette tour cylindrique de douze mètres de haut est construite dans la deuxième moitié du XIXe s.

Le canon du Cabestan

Il s'agit de l'un des deux canons qui étaient installés au poste de guet de la pointe de Pen-Enez. Celui-ci fut établi vers 1715.

Les murs de pierres sèches

Les pauvres terres de la paroisse sont protégées du vent et clôturées au moyen de ces murs érigés par les paysans sous l'Ancien Régime (XVIIe-XVIIIe s.). On estime leur longueur totale à cent kilomètres environ.