[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Arzano] [Audierne] [Bannalec] [Baye] [Bénodet] [Beuzec-Cap-Sizun] [Briec] [Cléden-Cap-Sizun] [Clohars-Carnoët] [Clohars-Fouesnant] [Combrit] [Concarneau] [Confort-Meilars] [Douarnenez] [Edern] [Elliant] [Ergué-Gabéric] [Esquibien] [La Forêt-Fouesnant] [Fouesnant] [Gouesnac'h] [Goulien] [Gourlizon] [Guengat] [Guiler-sur-Goyen] [Guilligomarc'h] [Le Guilvinec] [Ile-Tudy] [Le Juch] [Landrévarzec] [Landudal] [Landudec] [Langolen] [Loctudy] [Locunolé] [Mahalon] [Melgven] [Mellac] [Moëlan-sur-Mer] [Névez] [Penmarc'h] [Peumerit] [Pleuven] [Plobannalec-Lesconil] [Plogastel-Saint-Germain] [Plogoff] [Plogonnec] [Plomelin] [Plomeur] [Plonéis] [Plonéour-Lanvern] [Plouhinec] [Plovan] [Plozévet] [Pluguffan] [Pont-Aven] [Pont-Croix] [Pont-l'Abbé] [Pouldergat] [Pouldreuzic] [Poullan-sur-Mer] [Primelin] [Querrien] [Quimper] [Quimperlé] [Rédené] [Riec-sur-Belon] [Rosporden] [Saint-Evarzec] [Saint-Jean-Trolimon] [Saint-Thurien] [Saint-Yvi] [Scaër] [Tourch] [Treffiagat] [Tréguennec] [Trégunc] [Tréméoc] [Tréméven] [Tréogat] [Le Trévoux]

 

Fouesnant

Cité balnéaire du Sud-Finistère (9 400 habitants), Fouesnant est située à quinze kilomètres au sud de Quimper. Célèbre pour son cidre, ses quinze kilomètres de côtes (plages, point de Beg-Meil) attirent chaque été des milliers de touristes.

L'archipel des Glénan dépend de Fouesnant.

La présence de mégalithes atteste d'une occupation humaine du territoire dès le Néolithique.

Démembrement de la paroisse primitive de Pleuven, le pagus fuesnant est mentionné pour la première fois au Xe s., dans le Cartulaire de l'abbaye de Landévennec.

La famille noble de Fouesnant, qui avait le titre de comte, disparut au XIVe s.

En juillet 1792, le juge de paix local, Alain Nédellec, souleva la population contre les révolutionnaires. Capturé, il est exécuté à Quimper en mars 1793.

A la traditionnelle économie agricole s'ajoute le tourisme à partir de la fin du XIXe s.

La chapelle Sainte-Anne

La chapelle Saint-Sébastien

La fontaine-lavoir Sainte-Anne

Le moulin à marée

Le monument aux morts

La chapelle Sainte-Anne

Construite sur la route de Saint-Evarzec, à deux kilomètres du bourg, pour remplacer un édifice plus ancien, elle est consacrée en 1685 par l'évêque de Quimper, également comte de Cornouaille. Sainte Anne de Fouesnant faisait l'objet autrefois d'une intense vénération, notamment de la part des marins-pêcheurs de Concarneau (un tableau d'Alfred Guillou a immortalisé en 1887 le retour des pèlerins ; aujourd'hui au musée d'Orsay). Sans surprise, le pardon de Sainte-Anne se déroule le jour de la fête de la sainte (26 juillet). C'est à Sainte-Anne que fut destitué en 1791 le juge de paix Alain Nédellec qui refusait d'appliquer les lois révolutionnaires (arrêté, il fut exécuté à Quimper le 20 mars 1793).

Le clocher, avec sa flèche de style gothique, est encadré de deux tourelles rondes.

  

Le portail occidental, encadré de pilastres doriques, est surmonté de deux frontons semi-circulaires.

Voici le chevet.

Et ici la sacristie à trois étages.

  

La chapelle Saint-Sébastien

Située au sud-ouest de la paroisse, vers Bénodet, elle est bâtie à la fin du XVe s.

Le clocheton est une construction plus récente.

  

Le fenestrage du chevet est typique de la fin du XVe s.

La fontaine-lavoir Sainte-Anne

Elle est édifiée en 1685. Son eau avait la réputation de rendre les enfants plus forts et plus résistants.

 

 Le moulin à marée

Construit en 1871 sur la digue de Penfoulic par la famille de Poulpiquet, le système est aujourd'hui abandonné. L'érection de cette digue permit la création d'étangs d'eau salée destinés à l'aquaculture.

 

 Le monument aux morts

Situé le long d'une des façades de l'église, le monument aux morts de Fouesnant comporte une statue sculptée par René Quillivic en 1921. L'artiste a choisi pour symbole de la souffrance l'une des habitantes de la commune les plus touchées, Marie-Jeanne Kérangel, qui avait perdu trois fils à la guerre.