[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Bohars] [Bourg-Blanc] [Brélès] [Brest] [Brignogan-Plages] [Coat-Méal] [Le Conquet] [Daoulas] [Dirinon] [Le Drennec] [Le Folgoët] [La Forest-Landerneau] [Gouesnou] [Goulven] [Guilers] [Guipavas] [Guipronvel] [Guissény] [Hanvec] [Hôpital-Camfrout] [Irvillac] [Kerlouan] [Kernilis] [Kernouës] [Kersaint-Plabennec] [Lampaul-Plouarzel] [Lampaul-Ploudalmézeau] [Lanarvily] [Landéda] [Landerneau] [Landunvez] [Lanildut] [Lanneuffret] [Lannilis] [Lanrivoaré] [Lesneven] [Loc-Brévalaire] [Loc-Eguiner] [Locmaria-Plouzané] [Logonna-Daoulas] [Loperhet] [La Martyre] [Milizac] [Pencran] [Plabennec] [Plouarzel] [Ploudalmézeau] [Ploudaniel] [Ploudiry] [Plouédern] [Plougastel-Daoulas] [Plougonvelin] [Plouguerneau] [Plouguin] [Plouider] [Ploumoguer] [Plounéour-Trez] [Plourin] [Plouvien] [Plouzané] [Porspoder] [Le Relecq-Kerhuon] [La Roche-Maurice] [Saint-Divy] [Saint-Eloy] [Saint-Frégant] [Saint-Méen] [Saint-Pabu] [Saint-Renan] [Saint-Thonan] [Saint-Urbain] [Trébabu] [Tréflévénez] [Trégarantec] [Tréglonou] [Le Tréhou] [Trémaouézan] [Tréouergat]

 

Gouesnou

Ville du Nord-Finistère, Gouesnou (6 228 habitants) est située sur le plateau du Bas-Léon, à sept kilomètres au nord de Brest.

Démembrement de la paroisse primitive de Guipavas, la commune trouve son origine dans la fondation au VIIe s. d'un monastère par saint Gouesnou. Au Moyen Age, un château y fut également construit.

Relevant de l'ancien diocèse de Léon jusqu'au Concordat de 1801, la paroisse perdit ses reliques de saint Gouesnou (tête et bras) sous la Révolution française.

Durement touchée par les combats pour la libération de Brest en août-septembre 1944, Gouesnou fut également marquée par le massacre de Penguérec : quarante-quatre habitants y furent exécutés par les Allemands le 7 août 1944.

En 1950, la commune annexa cinq villages qui dépendaient alors de Plabennec.

A la fin du XXe s., une grande zone industrielle et commerciale s'est développée à Kergaradec, dans la partie méridionale de la commune, à proximité immédiate de Brest. 

La chapelle Sainte-Anne

Les calvaires du cimetière

La croix de la fontaine Saint-Gouesnou

La fontaine Saint-Gouesnou

Les tombes du Commonwealth

Le monument de la Libération

 

La chapelle Sainte-Anne

Edifiée au XVIIe s. sous le nom de Notre-Dame-de-Lorette, elle est reconstruite dans le cimetière en 1813, en 1868 et de nouveau en 1950 (après sa destruction par les Allemands en 1944). Elle est surmontée d'un clocheton.

  

Les calvaires du cimetière

Le cimetière de l'enclos paroissial abrite deux calvaires :

Le premier, élevé vers 1600, proviendrait de Plougasnou. Haut de quatre mètres, il porte le blason des Déléan avec leurs alliances des Quélen et des Kerret. Le Crucifix est encadré des statues de la Vierge et de saint Jean, tandis qu'au revers est représentée une sainte Marguerite sortant d'un dragon.

  

Le second, haut de 4,50 m, comprend en fait des éléments provenant de deux calvaires différents. La partie la plus ancienne est le Crucifix (XVIe s.), tandis que le fût et le socle (où figure les armoiries de l'évêque Sergent) datent de 1869.

  

La croix de la fontaine Saint-Gouesnou

Erigée au XVIIe s. près d'un lavoir situé sur la route de Bourg-Blanc, elle a été déplacée ultérieurement près de la fontaine Saint-Gouesnou. On peut y distinguer un cour gravé en relief.

La fontaine Saint-Gouesnou

Construite à la fin du XVIe s. sur une source découverte par saint Gouesnou, cette fontaine monumentale close, comprend trois escaliers, une table d'offrande, des bancs et un bassin. Elle servait notamment aux ablutions des malades et des pèlerins.

La statue représente le saint en costume d'évêque et coiffé de la mitre, la crosse pastorale à la main.

  

Les tombes du Commonwealth

Le cimetière de Gouesnou abrite les sépultures de cinq aviateurs de la Royal Air Force. Le pilote R.K Thompson a trouvé la mort le 3 août 1943, tandis que l'appareil des quatre autres (E.L. Reed, J.P. Toeg, T. Ellis, J. Glover) a été abattu le 24 juin de la même année.

Le monument de la Libération

Il est situé près de la fontaine Saint-Gouesnou.