[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Bohars] [Bourg-Blanc] [Brélès] [Brest] [Brignogan-Plages] [Coat-Méal] [Le Conquet] [Daoulas] [Dirinon] [Le Drennec] [Le Folgoët] [La Forest-Landerneau] [Gouesnou] [Goulven] [Guilers] [Guipavas] [Guipronvel] [Guissény] [Hanvec] [Hôpital-Camfrout] [Irvillac] [Kerlouan] [Kernilis] [Kernouës] [Kersaint-Plabennec] [Lampaul-Plouarzel] [Lampaul-Ploudalmézeau] [Lanarvily] [Landéda] [Landerneau] [Landunvez] [Lanildut] [Lanneuffret] [Lannilis] [Lanrivoaré] [Lesneven] [Loc-Brévalaire] [Loc-Eguiner] [Locmaria-Plouzané] [Logonna-Daoulas] [Loperhet] [La Martyre] [Milizac] [Ouessant] [Pencran] [Plabennec] [Plouarzel] [Ploudalmézeau] [Ploudaniel] [Ploudiry] [Plouédern] [Plougastel-Daoulas] [Plougonvelin] [Plouguerneau] [Plouguin] [Plouider] [Ploumoguer] [Plounéour-Trez] [Plourin] [Plouvien] [Plouzané] [Porspoder] [Le Relecq-Kerhuon] [La Roche-Maurice] [Saint-Divy] [Saint-Eloy] [Saint-Frégant] [Saint-Méen] [Saint-Pabu] [Saint-Renan] [Saint-Thonan] [Saint-Urbain] [Trébabu] [Tréflévénez] [Trégarantec] [Tréglonou] [Le Tréhou] [Trémaouézan] [Tréouergat]

 

Goulven

Petite commune du Nord-Finistère, Goulven (452 habitants) est située en Bas-Léon, à trente-sept kilomètres au nord-est de Brest.

La baie de Goulven sert de réserve ornithologique.

Démembrement de la paroisse primitive de Plouider, Goulven dépendit jusqu'au Concordat de 1801 de l'ancien diocèse de Léon.

Selon la légende, saint Goulven - successeur de saint Pol Aurélien - à la tête de l'évêché de Léon, se serait installé sur le territoire de la commune au VIe s. La fontaine guérisseuse saint Goulven attira nombre de pèlerins à partir du Moyen Age

En 1544, François Ier accorda aux seigneurs de Penmarc'h d'y organiser quatre foires annuelles, ce qui contribua grandement au développement du bourg. 

L'allée couverte de Créac'h-Gallic

La stèle gauloise

La chapelle de Penity

L'ossuaire

Le calvaire de Kerilis

Le calvaire du cimetière

La fontaine-lavoir Saint-Goulven

La maison Saint Goulven

Le monument aux morts

 

L'allée couverte de Créac'h-Gallic

Situé près du Cosquer, ce bel ensemble, dit également de Tréguelec'h, comprend plusieurs dalles verticales et une grand table (2,45 m sur 3 m) reposant sur six piliers.

La stèle gauloise

Elevée par les hommes de l'âge du fer, cette pierre taillée, de forme octogonale, fait 1,80 m de haut. Elle possède une encoche à son sommet.

La chapelle de Penity

Edifiée au XVIe s. à l'emplacement d'un ancien ermitage de saint Goulven, elle fut restaurée en 1670 par le recteur Jean Trévien. Le pignon occidental est surmonté d'un petit clocheton à dôme amorti d'un lanternon.

Surmontée d'une accolade de style gothique, avec des choux frisés, la porte sud est dite en anse de panier.

L'ossuaire

Probablement bâti à l'origine au XVIe s., époque à laquelle remonte le portail réemployé, l'édifice est reconstruit en 1709 pour servir d'école presbytérale. L'accès à la crypte située sous l'ossuaire a été muré à la fin du XIXe s.

Le calvaire de Kerilis

Haute de cinq mètres, cette croix est élevée au XVe s., grâce à un don du prêtre V. Nicolas, sur l'ancien chemin menant à la fontaine Saint-Goulven. Le saint est d'ailleurs représenté au revers du Crucifix.

  

Le calvaire du cimetière

Réalisé par Donnart en 1931, il mesure six mètres de haut.

  

La fontaine-lavoir Saint-Goulven

De style Renaissance, cette remarquable fontaine guérisseuse date du XVIIe s. Le mur intérieur de l'enclos est garni de bancs. Le jour du pardon, le premier dimanche de juillet, une procession se rendait à la fontaine, où on y plongeait le reliquaire contenant un os de l'avant-bras du saint.

La statue représente saint Goulven en évêque.

Les malades s'allongeaient dans le sarcophage encastré dans l'un des murs d'enceinte (de construction plus ancienne, ce sarcophage passait pour avoir été le lit de saint Goulven).

La maison Saint Goulven

Cette ancienne auberge de style gothique fut construite en 1560. Le passage voûté conduisait à la cour et aux écuries.

Le monument aux morts