[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Bodilis] [Botsorhel] [Carantec] [Cléder] [Le Cloître-Saint-Thégonnec] [Commana] [Garlan] [Guerlesquin] [Guiclan] [Guimaëc] [Guimiliau] [Henvic] [Ile de Batz] [Lampaul-Guimiliau] [Landivisiau] [Lanhouarneau] [Lanmeur] [Lannéanou] [Loc-Eguiner-Saint-Thégonnec] [Locmélar] [Locquénolé] [Locquirec] [Mespaul] [Morlaix] [Pleyber-Christ] [Plouégat-Guérand] [Plouégat-Moysan] [Plouénan] [Plouescat] [Plouezoc'h] [Plougar] [Plougasnou] [Plougonven] [Plougoulm] [Plougourvest] [Plouigneau] [Plounéour-Ménez] [Plounéventer] [Plounévez-Lochrist] [Plourin-lès-Morlaix] [Plouvorn] [Plouzévédé] [Le Ponthou] [Roscoff] [Saint-Derrien] [Sainte-Sève] [Saint-Jean-du-Doigt] [Saint-Martin-des-Champs] [Saint-Pol-de-Léon] [Saint-Sauveur] [Saint-Servais] [Saint-Thégonnec] [Saint-Vougay] [Santec] [Sibiril] [Sizun] [Taulé] [Tréflaouénan] [Tréflez] [Trezilidé]

 

Guimaëc

Petite commune du nord-est du Finistère, Guimaëc (912 habitants) est située en Trégor, à seize kilomètres au nord-est de Morlaix.

Elle est baignée par la Manche, bien que son bourg se trouve plus dans les terres.

Paroisse primitive, d'abord connue sous le nom de Ploumaëc, elle englobait autrefois également Lanmeur et Locquirec. Relativement prospère sous l'Ancien Régime grâce à la culture intensive des céréales, Guimaëc abrita au XVIe s. jusqu'à trente demeures nobles.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la plage de Beg-an-Fry fut un lieu de débarquement important pour les agents alliés et autres résistants venus d'Angleterre ; ainsi François Mitterrand y transita le 27 février 1944 avant de rejoindre Morlaix pour y prendre le train. 

Le tombeau de la Fileuse

La stèle de Men Rannou

La chapelle de Christ

Le calvaire de Christ

Le calvaire de Kerboliou

Le calvaire de l'église

La fontaine-lavoir de Christ

Le pigeonnier de Kervéguen

Le moulin de Trobodec

Le monument aux morts

La stèle et la plage de Vilin Izella

 

Le tombeau de la Fileuse

Ce vestige de petite allée couverte est également appelé « lit de saint Jean ». Les personnes souffrant de rhumatismes avaient autrefois l'habitude de se frotter le dos contre l'une des pierres, en se rendant au pardon de Saint-Jean-du-Doigt. Selon la légende, une sorcière y habitait les lieux.

La stèle de Men Rannou

Erigée par les hommes de l'âge du fer (vers le Ve s. avant J.-C.), cette pierre, haute de 1,47 m, est aujourd'hui insérée dans le mur de l'enclos de l'église. Selon la légende, elle aurait été lancée par un géant du nom de Rannu sur des femmes qui se moquaient de lui.

La chapelle de Christ

Situé à 1 500 mètres du bourg, cet édifice est bâti au milieu du XVIe s. et restauré en 1600 et 1700. Abandonnée après la Seconde Guerre mondiale, la chapelle tombe en ruines et doit faire l'objet d'une importante reconstruction à partir de 2005.

  

Le chevet et ses fenestrages.

   

Les portails ouest, sud et nord.

  

Le calvaire de Christ

Situé près de la chapelle ruinée de Christ (en cours de reconstruction), ce calvaire haut de sept mètres date du XVe s. On y voit les statues géminées de sainte Madeleine et de saint Jean. Il est dit aussi « des douze chevaux » car, durant la Révolution douze chevaux tirés par des patriotes ne seraient pas parvenu pas à l'arracher.  

  

Le calvaire de Kerboliou

Haut de cinq mètres, il date du XVe s. Surmonté d'un auvent, il comprend un crucifix et, au revers, une Vierge à l'enfant. Sur les côtés figurent saint Pierre et un autre saint en habits d'évêque. Selon la légende, un certain Rannou portait le calvaire en tête de procession de tous les pardons des environs.

  

  

Le calvaire de l'église

Erigée à l'occasion d'une mission en 1875, cette oeuvre haute de sept mètres a été réalisée par le célèbre sculpteur morlaisien Yann Larc'hantec. Le Christ est encadré par les statues de la Vierge et de saint Jean.

  

La fontaine-lavoir de Christ

Le pourtour est en partie composé de pierres tombales en ardoise.

Le pigeonnier de Kervéguen

Construit au début du XVIe s., ce colombier comporte 564 boulins.

Le moulin de Trobodec

Bâti au XVIIe s., il arrête son activité dans les années 1950. Il est ensuite acquis par le Conservatoire littoral qui fait restaurer la roue à godets.

Le monument aux morts

L'un des portails et des pierres de la chapelle de Kerbaol, aujourd'hui disparue, ont été réutilisés pour la construction en 1946 de ce monument, inséré dans le mur de l'enclos paroissial.

La stèle et la plage de Vilin Izella

Ce monument rappelle qu'en ce lieu, situé au pied de la pointe Beg an Fry, débarquèrent de nombreux résistants durant la Seconde Guerre mondiale.

Le 26 février 1944 une navette de la Royal Navy y déposa notamment un certain François Mitterrand, alias Morland. De là il gagna Morlaix dans la camionnette d'un maraîcher.