[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Bodilis] [Botsorhel] [Carantec] [Cléder] [Le Cloître-Saint-Thégonnec] [Commana] [Garlan] [Guerlesquin] [Guiclan] [Guimaëc] [Guimiliau] [Henvic] [Ile de Batz] [Lampaul-Guimiliau] [Landivisiau] [Lanhouarneau] [Lanmeur] [Lannéanou] [Loc-Eguiner-Saint-Thégonnec] [Locmélar] [Locquénolé] [Locquirec] [Mespaul] [Morlaix] [Pleyber-Christ] [Plouégat-Guérand] [Plouégat-Moysan] [Plouénan] [Plouescat] [Plouezoc'h] [Plougar] [Plougasnou] [Plougonven] [Plougoulm] [Plougourvest] [Plouigneau] [Plounéour-Ménez] [Plounéventer] [Plounévez-Lochrist] [Plourin-lès-Morlaix] [Plouvorn] [Plouzévédé] [Le Ponthou] [Roscoff] [Saint-Derrien] [Sainte-Sève] [Saint-Jean-du-Doigt] [Saint-Martin-des-Champs] [Saint-Pol-de-Léon] [Saint-Sauveur] [Saint-Servais] [Saint-Thégonnec] [Saint-Vougay] [Santec] [Sibiril] [Sizun] [Taulé] [Tréflaouénan] [Tréflez] [Trezilidé]

 

Guimiliau

La petite commune de Guimiliau (921 habitants) se trouve près de Landivisiau, à dix-neuf kilomètres à l'ouest de  Morlaix.

Paroisse primitive, qui portait initialement le nom de Ploumiliau, elle englobait autrefois également le territoire de Lampaul-Guimiliau. Jusqu'au Concordat de 1801, elle dépendit de l'évêché de Léon. On y trouvait notamment les familles nobles de Kerbalannec, de Penhoat Huon et de Coëtquelfen.

Située au cour du pays des Enclos, Guimiliau devint prospère aux XVIe et XVIIe s. grâce à la production et au commerce de la toile de lin, comme les autres paroisses voisines. Ce qui permit à la fabrique de faire élever un bel ensemble paroissial et, notamment, un magnifique calvaire.

La commune fut également, jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, un pays de tannerie et d'élevage de chevaux. 

L'église Saint-Miliau

L'enclos paroissial

la porte triomphale

le grand calvaire

la chapelle Sainte-Anne/Ossuaire

Le calvaire de Rulan

Le calvaire de Laguen

La croix de Pérennou

Le calvaire de Ty Poull

Le calvaire du cimetière

La fontaine Saint-Miliau

Le lavoir Saint-Miliau

Le lavoir de Ty Dour

Le manoir de Kervern

Les maisons de Roz-ar-C'hloarec

L'ancienne maison de garde-barrière

Le viaduc de Pont-ar-Roz

La plaque commémorative de Kerizella

Le monument aux morts

 

L'église Saint-Miliau

En raison de la richesse, tant extérieure qu'intérieure de l'église, nous nous sommes vus contraints de créer une page spéciale la concernant. Pour y accéder, cliquer ici.

L'enclos paroissial

La porte triomphale : Surmontée de trois statues représentant deux cavaliers et une Vierge à l'Enfant, elle date de 1630. Autrefois, elle était fermée par une grille qui n'était ouverte qu'à l'occasion des mariages et des enterrements.

  

Le grand calvaire :

En raison de son exceptionnelle richesse, nous nous sommes vus contraints de créer une page spéciale concernant ce magnifique monument. Pour y accéder, cliquer ici.

 La chapelle Sainte-Anne : ancien ossuaire édifié en 1648, elle était autrefois dédiée à saint Roch.

De façon curieuse, l'une de ses fenêtres a été aménagée en chaire à prêcher.

Au-dessus de la porte figure l'inscription « Memento Mori » (« Souviens-toi que tu vas mourir »).

   

Le calvaire de Rulan

Il est érigé à Croix-Kervern au XVe s. Une plaque rappelle le jubilé de 1901.

  

Le calvaire de Laguen

Aussi appelé Croas ar Pagès, ce calvaire, haut de cinq mètres, a été érigé en 1572. Aux piedx du Christ, figurent un ange et un calice gravé, tandis qu'au revers se trouve une Vierge à l'Enfant couronnée.

  

La croix de Pérennou

Haute de quatre mètres, cette croix, située à la limite avec Lampaul-Guimiliau, fut élevée en 1619

  

Voici un détail des deux anges au calice.

et ici le revers de la croix représentant une Vierge à l'Enfant

Le calvaire de Ty Poull

Egalement appelé croix de Kerehel, il s'agit d'une reproduction d'un calvaire plus ancien. Haut de cinq mètres, il a été élevé à l'occasion d'une mission de 1874. Sous un dais, une Vierge à l'Enfant figure au revers du crucifix.

  

Le calvaire du cimetière

Il date probablement de la seconde moitié du XIXe s. ou du début du XXe s.

  

La fontaine Saint-Miliau

Située au bas du bourg de Guimiliau, près du pont ferroviaire, cette fontaine date du XVIIe s.

En son centre se trouve une statue de saint Miliau, en roi de Cornouaille, épée à la main. Il était invoqué pour guérir ulcères et rhumatismes.

Tandis que de chaque côté, il y a deux statues mutilées du Christ en croix.

  

Le lavoir Saint-Miliau

Ce lavoir couvert est voisin de la fontaine du même nom.

Le lavoir de Ty Dour

Le lavoir bétonné et couvert de Ty Dour (« maison d'eau ») a été aménagé après la Seconde Guerre mondiale.

Le manoir de Kervern

Construite au XVIe s., la demeure appartint à la famille Kergorlay, puis passa au XVIIIe s. entre les mains des descendants du fameux Patrick Sarsfield. On peut noter la présence de boulins sur la façade.

Les maisons de Roz-ar-C'hloarec

Typiques des demeures des marchands de toile du Léon, ces bâtiments datent pour l'essentiel du XVIIe s. Souvent un escalier extérieur permettait d'accéder à l'étage abritant les armoires de stockages des toiles, les « presses à lin ».

L'ancienne maison de garde-barrière

Située sur la ligne Paris-Brest, elle est construite à la fin du XIXe s. Elle est désormais déclassée.

Le viaduc de Pont-ar-Roz

Construit sur trente mois, entre 1861 et 1863, cet ouvrage constitue l'un des éléments les plus importants de la ligne de chemin de fer Paris-Brest. Reliant les communes de Saint-Thégonnec et Guimiliau, il mesure 150 mètres de long pour 33 m de hauteur. Lors des combats de la Libération, Américains et résistants français empêchèrent sa destruction par les Allemands (août 1944).

  

La plaque commémorative de Kerizella

Accrochée au mur de la maison principale du hameau de Kerizella, elle rappelle l'opération coordonnée par les résistants français et les Américains pour empêcher les Allemands de dynamiter le viaduc de Pont-Ar-roz lors des combats de la Libération, au début du mois d'août 1944.

Le monument aux morts