[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Arzano] [Audierne] [Bannalec] [Baye] [Bénodet] [Beuzec-Cap-Sizun] [Briec] [Cléden-Cap-Sizun] [Clohars-Carnoët] [Clohars-Fouesnant] [Combrit] [Concarneau] [Confort-Meilars] [Douarnenez] [Edern] [Elliant] [Ergué-Gabéric] [Esquibien] [La Forêt-Fouesnant] [Fouesnant] [Gouesnac'h] [Goulien] [Gourlizon] [Guengat] [Guiler-sur-Goyen] [Guilligomarc'h] [Le Guilvinec] [Ile-Tudy] [Le Juch] [Landrévarzec] [Landudal] [Landudec] [Langolen] [Loctudy] [Locunolé] [Mahalon] [Melgven] [Mellac] [Moëlan-sur-Mer] [Névez] [Penmarc'h] [Peumerit] [Pleuven] [Plobannalec-Lesconil] [Plogastel-Saint-Germain] [Plogoff] [Plogonnec] [Plomelin] [Plomeur] [Plonéis] [Plonéour-Lanvern] [Plouhinec] [Plovan] [Plozévet] [Pluguffan] [Pont-Aven] [Pont-Croix] [Pont-l'Abbé] [Pouldergat] [Pouldreuzic] [Poullan-sur-Mer] [Primelin] [Querrien] [Quimper] [Quimperlé] [Rédené] [Riec-sur-Belon] [Rosporden] [Saint-Evarzec] [Saint-Jean-Trolimon] [Saint-Thurien] [Saint-Yvi] [Scaër] [Tourch] [Treffiagat] [Tréguennec] [Trégunc] [Tréméoc] [Tréméven] [Tréogat] [Le Trévoux]

  

Ile-Tudy

Petite commune du Sud-Finistère, à la fois en termes de superficie (1,26 km²) et de population (611 habitants), l'Ile-Tudy est située sur une presqu'île, à vingt-six kilomètres au sud de Quimper. Elle est séparée de Loctudy par la rivière de Pont-L'Abbé.

Important port de pêche et d'armement important du département du XVIe au XVIIIe s. (plus de quatre-vingt dix chaloupes en 1900), enrichie de conserveries au XIXe s., c'est aujourd'hui une station balnéaire, dont la population est multipliée par dix chaque été.

L'Ile-Tudy fut érigée en commune en 1826, en étant séparée de Combrit. 

Le calvaire du cimetière

 

Le calvaire de la place des Déportés

 

La cale du port de pêche

 

La maison de maître de barque

 

La maison tour

 

L'hôtel Jehanno-Coyac

 

Les anciennes conserveries

 

L'abri du canot de sauvetage

 

Le jeu de boules

 

Le monument aux morts

 

Le monument aux Déportés

 

Le calvaire du cimetière

Haut de six mètres, il fut érigé au XVIe s. et restauré au XIXe s.

Le calvaire de la place des Déportés

Situé à l'origine à l'entrée du bourg, ce calvaire, haut de quatre mètres, date du XVIIe s. Il a été déplacé ici en 1970.

La cale du port de pêche

Elle fut construite de 1867 à 1868 pour permettre aux dizaines de sardiniers du port de fournir plus rapidement et aisément les conserveries locales. De nos jours, plus aucun navire de pêche professionnel n'est attaché à ce port et la cale ne sert plus qu'aux navires de plaisance et à la navette reliant l'Ile-Tudy et Loctudy.

La maison de maître de barque

Plus importante que la plupart des autres petites maisons de la rue des Pêcheurs, elle est édifiée au XVIIIe s. par le capitaine de l'un des nombreux caboteurs à voiles que comptait la paroisse.

La maison tour

Cette demeure originale est construite au XIXe s., toute en hauteur en raison du peu de place aux alentours.

L'hôtel Jehanno-Coyac

Premier hôtel de l'Ile-Tudy, ce bâtiment fut construit à la fin du XIXe s. Il accueillit principalement des écrivains et des artistes. Le célèbre homme politique nantais Aristide Briand, membre du gouvernement, y séjourna en 1909.

Les anciennes conserveries

Dans la deuxième moitié du XIXe s., plusieurs conserveries de poisson s'installent à l'Ile-Tudy, au plus près des quais. Celle-ci, située à la pointe sud de l'île, est la plus ancienne, fondée en 1857. Produisant des conserves de sardines, elle possédait une flotte de vingt-deux chaloupes et sa propre cale privée. C'est aujourd'hui une école de voile.

A gauche des batiments principaux, la maison des gérants disposait d'une cloche pour signaler aux ouvrières le début du travail.

L'abri du canot de sauvetage

Le premier canot de sauvetage (l'Augustin Carré) de ce port de pêche fut lancé en 1900. Equipé d'une cale, cet abri fut abandonné en 1950. En 1994, il devint une coopérative maritime.

Le jeu de boules

Généralement propriétés d'un débit de boissons, les boulodromes, autrefois présents dans tous les ports de pêche, n'ont subsisté qu'à Penmarch et à l'Ile-Tudy. Ce dernier, aménagé au début du XXe s., comporte deux allées d'environ quinze mètres de long pour trois de large.

Le monument aux morts

Le monument aux Déportés

Inaugurée le 24 avril 1994, cette stèle rappelle la mémoire des quatorze hommes, âgés de vingt à trente-cinq ans, qui furent arrêtés le 20 juin puis déportés en Allemagne.