[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Bohars] [Bourg-Blanc] [Brélès] [Brest] [Brignogan-Plages] [Coat-Méal] [Le Conquet] [Daoulas] [Dirinon] [Le Drennec] [Le Folgoët] [La Forest-Landerneau] [Gouesnou] [Goulven] [Guilers] [Guipavas] [Guipronvel] [Guissény] [Hanvec] [Hôpital-Camfrout] [Irvillac] [Kerlouan] [Kernilis] [Kernouës] [Kersaint-Plabennec] [Lampaul-Plouarzel] [Lampaul-Ploudalmézeau] [Lanarvily] [Landéda] [Landerneau] [Landunvez] [Lanildut] [Lanneuffret] [Lannilis] [Lanrivoaré] [Lesneven] [Loc-Brévalaire] [Loc-Eguiner] [Locmaria-Plouzané] [Logonna-Daoulas] [Loperhet] [La Martyre] [Milizac] [Ouessant] [Pencran] [Plabennec] [Plouarzel] [Ploudalmézeau] [Ploudaniel] [Ploudiry] [Plouédern] [Plougastel-Daoulas] [Plougonvelin] [Plouguerneau] [Plouguin] [Plouider] [Ploumoguer] [Plounéour-Trez] [Plourin] [Plouvien] [Plouzané] [Porspoder] [Le Relecq-Kerhuon] [La Roche-Maurice] [Saint-Divy] [Saint-Eloy] [Saint-Frégant] [Saint-Méen] [Saint-Pabu] [Saint-Renan] [Saint-Thonan] [Saint-Urbain] [Trébabu] [Tréflévénez] [Trégarantec] [Tréglonou] [Le Tréhou] [Trémaouézan] [Tréouergat]

 

La Forest-Landerneau

 

Située sur la rive droite de l'Elorn, la commune de La Forest-Landerneau (1 752 habitants) se trouve à seize kilomètres à l'est de Brest.

Démembrement de la paroisse primitive de Guipavas, elle dépendait autrefois de l'ancien diocèse de Léon. Selon la légende, le saint irlandais Ténénan y aurait implanté un ermitage au Ve s.

Construit au Moyen Age le long d'une ancienne voie romaine, le château de la Joyeuse-Garde fut l'une des principales forteresses de la vicomté de Léon, prise et reprise aux grés des fortunes de guerre.

Les vestiges du château de la Joyeuse-Garde

La salle souterraine du château

L'église Saint-Ténénan

La chapelle Sainte-Anne

La croix de Beg-ar-Groas

Le calvaire du cimetière

La croix du cimetière

La porte du manoir de Coatmez

La statue de Taliesin

Le monument aux morts

La Tombe du Commonwealth

 

Les vestiges du château de la Joyeuse-Garde

Dominant l'Elorn, ce château fut construit au XIIe ou XIIIe s., sans doute par Henri Ier de Léon. Pris et repris durant la Guerre de Succession de Bretagne (1341, 1342, 1375), il entra dans la famille de Rohan en 1363, puis fut démantelé en 1490 sur ordre du roi de France. Les pierres servirent la reconstruction de divers manoirs et maisons. On y trouve une salle souterraine.

L'une des légendes liées à la Table Ronde associe la Joyeuse-Garde à Lancelot du Lac. On l'évoque également pour saint Ténénan.

Voici les vestiges de l'une des cinq tours que comptait le château

et le portail, avec son arcade ogivale.

La salle souterraine du château : Elle date de la même époque que les autres vestiges du château (XIIIe s.).

L'église Saint-Ténénan

Construit de 1886 à 1887 selon les plans de l'architecte Le Guerrannic, cet édifice a remplacé une église construite en 1761. L'emplacement correspondrait au site choisi au haut Moyen-Age par saint Ténénan pour bâtir son monastère, devenu par la suite un prieuré relevant des moines de Saint-Mathieu.

Quatre clochetons ornent le clocher.

  

Voici le portail occidental.

La chapelle Sainte-Anne

Ce petit édifice religieux est reconstruit en 1851. Le clocheton date de 1865.

La croix de Beg-ar-Groas

Haute de 4,50 mètres, elle est dressée au XVe s.

  

Le calvaire du cimetière

Haut de six mètres, il fut édifié au XVIe s., puis restauré en 1762 et 1887 (avec l'inscription « Mission 1887 »). On y trouve les statues géminées de la Vierge et d'une sainte martyre et, encadrant une pietà, de saint Jean et d'un évêque . Au croisillon, l'écu est frappé des armes de la Bretagne et de la France, les hermines et les fleurs de lis.

On y voit au niveau du socle une représentation de Marie Madeleine à genoux.

 La croix du cimetière

Elevée au XVIe s., cette croix est haute de trois mètres. Le Christ en croix est de facture plus récente.

  

Au niveau du socle se trouve un Christ lié.

La porte du manoir de Coatmez

Autrefois située dans l'ancienne église, cette porte, qui date de 1761, fut donnée au XIXe s. à la famille de Guesnet, qui avait financé la construction de la nouvelle église. Surmontée d'un fronton triangulaire, comportant un écusson et trois pots à feu, elle est encadrée de pilastres.

La statue de Taliesin

Inaugurée en l'an 2000, cette oeuvre de Roger Joncour, de Mespaul, représente un héros légendaire gallois, Taliesin.

  

Le monument aux morts

La Tombe du Commonwealth

Le cimetière de La Forest-Landerneau abrite la sépulture d'un sergent de vingt-cinq ans de la Royal Air Force, J.F.J. Sheridan, artilleur et opérateur radio, dont l'avion a été abattu le 13 février 1941.