[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Argol] [Berrien] [Bolazec] [Botmeur] [Brasparts] [Brennilis] [Camaret-sur-Mer] [Carhaix-Plouguer] [Cast] [Chateaulin] [Châteauneuf-du-Faou] [Cléden-Poher] [Le Cloître-Pleyben] [Collorec] [Coray] [Crozon] [Dinéault] [Le Faou] [La Feuillée] [Gouézec] [Huelgoat] [Kergloff] [Kerlaz] [Landeleau] [Landevennec] [Lannédern] [Lanvéoc] [Laz] [Lennon] [Leuhan] [Locmaria-Berrien] [Locronan] [Lopérec] [Loqueffret] [Lothey] [Motreff] [Pleyben] [Ploéven] [Plomodiern] [Plonévez-du-Faou] [Plonévez-Porzay] [Plounévézel] [Plouyé] [Pont-de-Buis-lès-Quimerch] [Port-Launay] [Poullaouen] [Quéménéven] [Roscanvel] [Rosnoën] [Saint-Coulitz] [Saint-Goazec] [Saint-Hernin] [Saint-Nic] [Saint-Rivoal] [Saint-Ségal] [Saint-Thois] [Scrignac] [Spézet] [Telgruc-sur-Mer] [Trégarvan] [Trégourez]

 

Landevennec

Petite commune du centre Finistère, Landévennec (349 habitants) se trouve à l'entrée de la presqu'île de Crozon, à quarante-sept kilomètres au sud de Brest. Baignée par la rade de Brest, elle est située sur la rive gauche de l'embouchure de l'Aulne.

Démembrement de la paroisse primitive d'Argol, Landévennec trouve son origine dans la fondation par saint Guénolé d'un ermitage devenu monastère, vers l'an 500. Rattachée à l'ordre bénédictin au début du IXe s., l'abbaye de Landévennec fut détruite par les Vikings en 913. Relevée au milieu du Xe s., elle subit à nouveau les outrages de la guerre en 1383 et à la fin du XVIe s. L'abbaye ne parviendra à se relever de l'instauration du système de la commende (XVIe s.) et sera démantelée sous la Révolution. Jusqu'au Concordat de 1801, Landévennec dépendit de l'ancien diocèse de Cornouaille.

Du XIXe s. aux années 1950, la présence de la station navale et de ses marins apportent à nouveau une certaine prospérité aux commerçants de Landévennec. C'est également dans les années 1950 que les moines sont de retour dans la commune, avec une nouvelle abbatiale. 

La nouvelle abbaye

La chapelle Notre-Dame-du-Folgoat

La croix de la nouvelle abbaye

La croix de Bellevue

Le calvaire de la vieille abbaye

Le cimetière de bateaux

 

La nouvelle abbaye

Construite à partir de 1953 pour la communauté bénédictine de Kerbénéat, sur les plans d'Yves Michel, la nouvelle abbaye de Landévennec a été officiellement inaugurée le 7 septembre 1958 par le cardinal Roques, archevêque de rennes. L'abbatiale a été édifiée de 1962 à 1965.

La chapelle Notre-Dame-du-Folgoat

Construite en 1645 par l'abbé de Landévennec Pierre Tanguy et agrandie d'une aile en 1649, elle est cédée à la paroisse en 1695. Restaurée en 1961, cette chapelle est liée aux apparitions de la Vierge à l'ermite Salaun Le Fol (mort vers 1350), comme la basilique du Folgoët, près de Lesneven. Le pardon de Notre-Dame du Folgoat est célébré chaque année à l'Ascension.

  

  

La croix de la nouvelle abbaye

Située à l'entrée de l'abbaye moderne, cette croix monolithe, haute de 1,60 m, provient de la commune de Plomeur, où elle fut érigée au haut Moyen Age.

La croix de Bellevue

Haute de trois mètres, elle date du XVIe s.

Au pied du Christ en croix, des anges recueillent le sang. Au revers se trouve une Vierge à l'Enfant

  

Le calvaire de la vieille abbaye

Elevé au XVIe s., mais remanié au XIXe s., ce calvaire mesure cinq mètres de haut.

Le cimetière de bateaux

Installé dans l'anse de Penforn, qui forme la dernière boucle de l'Aulne, il trouve son origine dans la création au XIXe s. d'une station navale pour bateaux et équipages de réserve. Le cimetière fut établi dans les années 1950 pour les vieux navires, petits et grands (paquebot Pasteur ; Jeanne d'Arc .), en attente de démolition.