[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Arzano] [Audierne] [Bannalec] [Baye] [Bénodet] [Beuzec-Cap-Sizun] [Briec] [Cléden-Cap-Sizun] [Clohars-Carnoët] [Clohars-Fouesnant] [Combrit] [Concarneau] [Confort-Meilars] [Douarnenez] [Edern] [Elliant] [Ergué-Gabéric] [Esquibien] [La Forêt-Fouesnant] [Fouesnant] [Gouesnac'h] [Goulien] [Gourlizon] [Guengat] [Guiler-sur-Goyen] [Guilligomarc'h] [Le Guilvinec] [Ile-Tudy] [Le Juch] [Landrévarzec] [Landudal] [Landudec] [Langolen] [Loctudy] [Locunolé] [Mahalon] [Melgven] [Mellac] [Moëlan-sur-Mer] [Névez] [Penmarc'h] [Peumerit] [Pleuven] [Plobannalec-Lesconil] [Plogastel-Saint-Germain] [Plogoff] [Plogonnec] [Plomelin] [Plomeur] [Plonéis] [Plonéour-Lanvern] [Plouhinec] [Plovan] [Plozévet] [Pluguffan] [Pont-Aven] [Pont-Croix] [Pont-l'Abbé] [Pouldergat] [Pouldreuzic] [Poullan-sur-Mer] [Primelin] [Querrien] [Quimper] [Quimperlé] [Rédené] [Riec-sur-Belon] [Rosporden] [Saint-Evarzec] [Saint-Jean-Trolimon] [Saint-Thurien] [Saint-Yvi] [Scaër] [Tourch] [Treffiagat] [Tréguennec] [Trégunc] [Tréméoc] [Tréméven] [Tréogat] [Le Trévoux]

 

Langolen

Petite commune du centre du Finistère, Langolen (822 habitants) est située dans la vallée de l'Odet, à dix-huit kilomètres au nord-est de Quimper.

La présence d'un menhir atteste d'une occupation humaine du territoire dès le Néolithique.

Démembrement de la paroisse primitive de Briec, Langolen ne fut érigée en paroisse succursale qu'en 1804. Dès le haut Moyen Age, elle releva de l'ancien diocèse de Cornouaille. A l'époque médiévale, trois seigneuries se partageaient son territoire (La Motte, Villeneuve et Trohanet). Sous la Révolution, la commune fut touchée par la chouannerie. Du XIXe à la Seconde Guerre mondiale, les principales ressources des habitants sont la production de chanvre et de beurre, vendus sur les marchés de Quimper. 

Le calvaire de l'enclos paroissial

La croix du bourg

Le monument aux morts

 

Le calvaire de l'enclos paroissial

Haut de cinq mètres, ce bel ensemble est réalisé au XVe s. et restauré en 1880. Le croisillon soutient les statues géminées de la Vierge, de saint Jean et de deux personnages indéfinis. Au revers du Crucifix figure un Christ aux outrages.

  

Le socle carré présente trois bas-reliefs sculptés : Jésus portant la Croix, le Couronnement d'épines et la Flagellation.

La croix du bourg

Elle a été érigée sur un mur à une époque indéterminée.

Le monument aux morts