[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Bodilis] [Botsorhel] [Carantec] [Cléder] [Le Cloître-Saint-Thégonnec] [Commana] [Garlan] [Guerlesquin] [Guiclan] [Guimaëc] [Guimiliau] [Henvic] [Lampaul-Guimiliau] [Landivisiau] [Lanhouarneau] [Lanmeur] [Lannéanou] [Loc-Eguiner-Saint-Thégonnec] [Locmélar] [Locquénolé] [Locquirec] [Mespaul] [Morlaix] [Pleyber-Christ] [Plouégat-Guérand] [Plouégat-Moysan] [Plouénan] [Plouescat] [Plouezoc'h] [Plougar] [Plougasnou] [Plougonven] [Plougoulm] [Plougourvest] [Plouigneau] [Plounéour-Ménez] [Plounéventer] [Plounévez-Lochrist] [Plourin-lès-Morlaix] [Plouvorn] [Plouzévédé] [Le Ponthou] [Roscoff] [Saint-Derrien] [Sainte-Sève] [Saint-Jean-du-Doigt] [Saint-Martin-des-Champs] [Saint-Pol-de-Léon] [Saint-Sauveur] [Saint-Servais] [Saint-Thégonnec] [Saint-Vougay] [Santec] [Sibiril] [Sizun] [Taulé] [Tréflaouénan] [Tréflez] [Trezilidé]

 

Lanhouarneau

 

Petite commune du Nord-Finistère, Lanhouarneau (1 016 habitants) est située dans le Léon, à trente-sept kilomètres au nord-est de Brest.

Démembrement de la paroisse primitive de Plounévez-Lochrist, Lanhouarneau trouve son origine dans la fondation vers 540 d'un monastère par saint Hervé (qui y mourut en 568).

Comme bon nombre d'autres paroisses de la région de Landivisiau, Lanhouarneau s'enrichit considérablement aux XVIe et XVIIe s. grâce à la culture et au tissage du lin. Jusqu'au Concordat de 1801, elle dépendit de l'ancien diocèse de Léon.

L'ossuaire

Le gisant de Launay

La fontaine Saint-Hervé

La borne de corvée

Le monument aux morts

 

 L'ossuaire

Daté de la fin du XVIe s., il est contemporain du porche méridional de l'église.

Le gisant de Launay

Expulsée de l'église sous la Révolution, cette pierre tombale du chevalier de Launay, seigneur de Coat-Merret (Lanhouarneau) et de Kersabiec (Plounévez-Lochrist), remonte au XVIe s.

  

La fontaine Saint-Hervé

Située près du hameau de Ruléa, cette fontaine du XVIIe s. était réputée guérir les maladies des yeux. Selon la légende, saint Hervé aurait fait jaillir la source en frappant le sol avec son bâton pour étancher la soif d'un de ses compagnons. Suite à un vou effectué en 1942 pour le retour des prisonniers de guerre, la fontaine est devenue un lieu de procession annuelle lors de la saint Hervé, le 17 juin.

 

Elle abrite une belle statue polychrome du moine aveugle, remontant au XIVe s.

La borne de corvée

Selon cette borne, élevée en 1768 et accolée au mur nord de l'église, les habitants de la paroisse de Lanhouarneau étaient astreints à des corvées sur une distance de 617 toises, soit 1 202 mètres.

Le monument aux morts

Haut de 5,50 m, il fut élevé vers 1920.