[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Bodilis] [Botsorhel] [Carantec] [Cléder] [Le Cloître-Saint-Thégonnec] [Commana] [Garlan] [Guerlesquin] [Guiclan] [Guimaëc] [Guimiliau] [Henvic] [Ile de Batz] [Lampaul-Guimiliau] [Landivisiau] [Lanhouarneau] [Lanmeur] [Lannéanou] [Loc-Eguiner-Saint-Thégonnec] [Locmélar] [Locquénolé] [Locquirec] [Mespaul] [Morlaix] [Pleyber-Christ] [Plouégat-Guérand] [Plouégat-Moysan] [Plouénan] [Plouescat] [Plouezoc'h] [Plougar] [Plougasnou] [Plougonven] [Plougoulm] [Plougourvest] [Plouigneau] [Plounéour-Ménez] [Plounéventer] [Plounévez-Lochrist] [Plourin-lès-Morlaix] [Plouvorn] [Plouzévédé] [Le Ponthou] [Roscoff] [Saint-Derrien] [Sainte-Sève] [Saint-Jean-du-Doigt] [Saint-Martin-des-Champs] [Saint-Pol-de-Léon] [Saint-Sauveur] [Saint-Servais] [Saint-Thégonnec] [Saint-Vougay] [Santec] [Sibiril] [Sizun] [Taulé] [Tréflaouénan] [Tréflez] [Trezilidé]

 

Lannéanou

Petite commune du nord-est du Finistère, Lannéanou (362 habitants) est située dans le Petit Trégor, à seize kilomètres au sud-est de Morlaix.

Démembrement de la paroisse primitive de Plouigneau, Lannéanou se trouvait dans l'Antiquité au croisement de deux voies romaines (Quimper-Lanmeur et Morlaix-Quintin).

Au XIIe s., les chevaliers de Saint-Jérusalem reçurent une partie du territoire, tandis que, deux siècles plus tard, les hospitaliers y construisirent une chapelle.

La seigneurie locale de Guerdavid appartint à la famille Le Rouge à partir du XVe s.

Jusqu'à la Révolution française, Lannéanou releva de l'ancien diocèse de Tréguier. 

L'église Saint-Jean-Baptiste

La croix de mission du cimetière

La croix Blanche

Le colombier de Guerdavid

La maison à apoteiz de Porsguien

Le monument aux morts

 

Je tiens à remercier vivement Christelle Cornec qui nous a aimablement fourni plusieurs photos concernant les monuments (colombier de Guerdavid) de Lannéanou.

 

L'église Saint-Jean-Baptiste

Construit au XVe s., l’édifice s’effondre en 1833. Reconstruite dans un style très différent de l’originale, l’église se compose d’une nef de sept travées, terminée par un chevet plat.

Edifié en 1751, le clocher-mur a survécu à l'effondrement de 1833. Flanqué d'une tourelle d'escalier, il comprend une galerie deux chambres de cloches.

Une niche de la façade occidentale, au-dessus du porche, abrite une statue de saint Méen, coiffé d'une mitre et tenant en laisse un chien muselé.

La croix de mission du cimetière

Erigée au XVe s., elle est remaniée à plusieurs reprises. Haute de 4,50 mètres, elle présente un Crucifix mutilé, avec des anges recueillant son sang. Une Vierge à l’Enfant se trouve au revers et une petite croix moderne a été ajoutée au sommet. Une plaque rappelle la mission de 1930.

  

La croix Blanche

Située au bourg, cette croix, haute de trois mètres, présente un crucifix en relief. Elle fut élevée en 1827.

Le colombier de Guerdavid

Il est construit au XVIIe s. sur les terres de la seigneurie de Guerdavid, propriété de la famille Le Rouge de Guerdavid à partir du XVe s.

E.I.E.

   E.I.E.

E.I.E

La maison à apoteiz de Porsguien

Bâtie au XIXe s., cette demeure possède une avancée dite « pointue ».

Le monument aux morts

Réalisé par une société de Guerlesquin, le monument est inauguré en 1923. La statue du poilu en fonte de fer mesure 1,60 m de haut.