[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Bohars] [Bourg-Blanc] [Brélès] [Brest] [Brignogan-Plages] [Coat-Méal] [Le Conquet] [Daoulas] [Dirinon] [Le Drennec] [Le Folgoët] [La Forest-Landerneau] [Gouesnou] [Goulven] [Guilers] [Guipavas] [Guipronvel] [Guissény] [Hanvec] [Hôpital-Camfrout] [Irvillac] [Kerlouan] [Kernilis] [Kernouës] [Kersaint-Plabennec] [Lampaul-Plouarzel] [Lampaul-Ploudalmézeau] [Lanarvily] [Landéda] [Landerneau] [Landunvez] [Lanildut] [Lanneuffret] [Lannilis] [Lanrivoaré] [Lesneven] [Loc-Brévalaire] [Loc-Eguiner] [Locmaria-Plouzané] [Logonna-Daoulas] [Loperhet] [La Martyre] [Milizac] [Ouessant] [Pencran] [Plabennec] [Plouarzel] [Ploudalmézeau] [Ploudaniel] [Ploudiry] [Plouédern] [Plougastel-Daoulas] [Plougonvelin] [Plouguerneau] [Plouguin] [Plouider] [Ploumoguer] [Plounéour-Trez] [Plourin] [Plouvien] [Plouzané] [Porspoder] [Le Relecq-Kerhuon] [La Roche-Maurice] [Saint-Divy] [Saint-Eloy] [Saint-Frégant] [Saint-Méen] [Saint-Pabu] [Saint-Renan] [Saint-Thonan] [Saint-Urbain] [Trébabu] [Tréflévénez] [Trégarantec] [Tréglonou] [Le Tréhou] [Trémaouézan] [Tréouergat]

 

Lanrivoaré

Petite commune du nord-ouest du Finistère, Lanrivoaré (1 333 habitants) est située sur le plateau du Bas-Léon, à dix-sept kilomètres au nord-ouest de Brest.

Démembrement de la paroisse primitive de Milizac, Lanrivoaré entre véritablement dans l'histoire avec la fondation par saint Rivoaré (oncle de saint Hervé) d'un ermitage dans le bois dit « Coat-an-Hermit ».

Selon une légende, 7 847 chrétiens y auraient été massacrés par les païens, d'où le nom du cimetière local (« des 7 777 saints »).

Ancienne trève de Plourin, Lanrivoaré dépendait sous l'Ancien Régime de la sénéchaussée de Brest et Saint-Renan et releva de l'ancien diocèse du Léon jusqu'au Concordat de 1801. 

L'ermitage de saint Hervé

la chapelle

la cellule

la fontaine

La croix de Costouarné

Le cimetière des 7777 Saints

La fontaine-lavoir du bourg

Le monument aux morts

 

Je tiens à remercier vivement Christelle Cornec qui nous a aimablement fourni plusieurs photos concernant les monuments (cimetière des 7777 Saints) de Lanrivoaré.

 

L'ermitage de saint Hervé

Au Ve ou VIe s., saint Hervé, devenu aveugle, se serait retiré en ce lieu, devenu Coat an Ermit (« le bois de l'ermite »).

Les vestiges de la chapelle : Selon la tradition, saint Hervé y priait, retiré du monde.

La cellule : Comportant une voute en berceau, il s'agirait du lieu de repos de l'ermite.

La fontaine Saint-Hervé : Saint Hervé aurait fait jaillir cette source sacrée. La pierre qui surplombe la fontaine proviendrait d'une chapelle voisine.

  

La croix de Costouarné

Haute de quatre mètres, elle a été érigée au XVIe s. près de l'ermitage de saint Hervé. A une date inconnue, elle perd son sommet, rétabli dans la deuième moitié du XXe s.

Le cimetière des 7777 Saints

Situé dans l'enclos de l'église paroissiale, ce lieu, établi au Xe ou au XIe s., abriterait la sépulture de 7 847 martyrs chrétiens tués par des païens, soit lors de l'émigration bretonne du Ve s. soit, plus probablement, lors de la grande invasion viking du début du Xe s. On devait s'y déplacer sur les genoux le jour du pardon.

E.I.E.

Devant l'autel dressé dans le cimetière des 7777 Saints se trouvent huit pierres qui concerneraient une autre légende : elles figureraient huit pains que saint Hervé aurait pétrifiés pour punir le boulanger qui refusait de lui faire l'aumône.

E.I.E.

La fontaine-lavoir du bourg

La statue qui ornait l’édicule a disparu.

  

Le monument aux morts

La sculpture en relief représente un prêtre bénissant un poilu agonisant.