[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Argol] [Berrien] [Bolazec] [Botmeur] [Brasparts] [Brennilis] [Camaret-sur-Mer] [Carhaix-Plouguer] [Cast] [Chateaulin] [Châteauneuf-du-Faou] [Cléden-Poher] [Le Cloître-Pleyben] [Collorec] [Coray] [Crozon] [Dinéault] [Le Faou] [La Feuillée] [Gouézec] [Huelgoat] [Kergloff] [Kerlaz] [Landeleau] [Landevennec] [Lannédern] [Lanvéoc] [Laz] [Lennon] [Leuhan] [Locmaria-Berrien] [Locronan] [Lopérec] [Loqueffret] [Lothey] [Motreff] [Pleyben] [Ploéven] [Plomodiern] [Plonévez-du-Faou] [Plonévez-Porzay] [Plounévézel] [Plouyé] [Pont-de-Buis-lès-Quimerch] [Port-Launay] [Poullaouen] [Quéménéven] [Roscanvel] [Rosnoën] [Saint-Coulitz] [Saint-Goazec] [Saint-Hernin] [Saint-Nic] [Saint-Rivoal] [Saint-Ségal] [Saint-Thois] [Scrignac] [Spézet] [Telgruc-sur-Mer] [Trégarvan] [Trégourez]

 

Le Cloître-Pleyben

 

Petite commune du centre du Finistère, Le Cloître-Pleyben (572 habitants) est située entre Châteaulin et Carhaix, à trente-trois kilomètres au nord-est de Quimper.

La présence de vestiges, tels que des souterrains, atteste d'une présence humaine du territoire dès le Néolithique. A l'époque gallo-romaine, la voie Crozon-Carhaix passait par Le Cloître-Pleyben.

Au Moyen Age, une motte féodale fut établie à Kerrouet, tandis que les templiers y fondèrent un établissement et que l'abbaye de Landévennec y possédait des terres (Saint-Voirin).

Démembrement de la paroisse de Pleyben, Le Cloître relevait autrefois de l'ancien diocèse de Cornouaille. La paroisse ne fut érigée que lors du concordat de 1801. Elle prit le nom de Cloître-Pleyben en 1955. 

La chapelle Saint-Jean-Baptiste

La chapelle Saint-Voirin

Le calvaire de la chapelle Saint-Voirin

La fontaine Saint-Voirin

 

La chapelle Saint-Jean-Baptiste

Situé au village de Coat-an-Illis-Ven (« bois de l'église blanche »), l'édifice a été construit au XVIe s. par les chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem (chevaliers de Malte).

  

De style classique, le portail occidental est surmonté d'une pietà et d'une niche à coquille.

  

Voici enfin les fenestrages de la chapelle méridionale et de la nef.

  

La chapelle Saint-Voirin

La chapelle actuelle a été reconstruite en 1763 à l'emplacement d'un précédent édifice qui appartenait aux moines de Landévennec au Moyen Age.

  

La porte ouest donne sur la nef, tandis que les deux autres ouvrent sur les transepts nord et sud.

  

La porte sud est par ailleurs surmontée d'un blason.

Le calvaire de la chapelle Saint-Voirin

Haut de 5,50 m, ce calvaire a été érigé au XVIe s. et restauré en 1836. Le Christ et, au revers, la Vierge à l'Enfant, sont tous deux surmontés d'un angelot. Celui du côté oriental couronne la Vierge.

  

La fontaine Saint-Voirin

De fondation ancienne, cette fontaine de dévotion fut reconstruite en 1824.