[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Bohars] [Bourg-Blanc] [Brélès] [Brest] [Brignogan-Plages] [Coat-Méal] [Le Conquet] [Daoulas] [Dirinon] [Le Drennec] [Le Folgoët] [La Forest-Landerneau] [Gouesnou] [Goulven] [Guilers] [Guipavas] [Guipronvel] [Guissény] [Hanvec] [Hôpital-Camfrout] [Irvillac] [Kerlouan] [Kernilis] [Kernouës] [Kersaint-Plabennec] [Lampaul-Plouarzel] [Lampaul-Ploudalmézeau] [Lanarvily] [Landéda] [Landerneau] [Landunvez] [Lanildut] [Lanneuffret] [Lannilis] [Lanrivoaré] [Lesneven] [Loc-Brévalaire] [Loc-Eguiner] [Locmaria-Plouzané] [Logonna-Daoulas] [Loperhet] [La Martyre] [Milizac] [Ouessant] [Pencran] [Plabennec] [Plouarzel] [Ploudalmézeau] [Ploudaniel] [Ploudiry] [Plouédern] [Plougastel-Daoulas] [Plougonvelin] [Plouguerneau] [Plouguin] [Plouider] [Ploumoguer] [Plounéour-Trez] [Plourin] [Plouvien] [Plouzané] [Porspoder] [Le Relecq-Kerhuon] [La Roche-Maurice] [Saint-Divy] [Saint-Eloy] [Saint-Frégant] [Saint-Méen] [Saint-Pabu] [Saint-Renan] [Saint-Thonan] [Saint-Urbain] [Trébabu] [Tréflévénez] [Trégarantec] [Tréglonou] [Le Tréhou] [Trémaouézan] [Tréouergat]

 

Le Tréhou

Petite commune du nord-ouest du Finistère, Le Tréhou (504 habitants) est située à trente kilomètres à l'est de Brest.

Démembrement de la paroisse primitive de Ploudiry, Le Tréhou releva de l'ancien diocèse de Léon jusqu'à la Révolution française. A l'occasion du Concordat de 1801, Tréflévénez fut érigée en paroisse indépendante du Tréhou.

Sous l'Ancien Régime, la culture du lin apporta une certaine aisance aux habitants de la paroisse.

Des combats opposant Allemands et résistants FFI s'y déroulèrent le 16 août 1944. 

L'église Saint-Pitère

Le calvaire du cimetière

Le monument aux morts

 

L'église Saint-Pitère

Bâtie en 1555, elle est reconstruite au XVIIe s. et modifiée au XVIIIe s. (le choeur en 1753 et la nef en 1772)

Couronné d'un petit dôme à lanternon et comprenant deux étages de galeries, le clocher est élevé en 1649.

  

De style classique, le porche méridional date de 1610. L'archivolte de l'entrée est surmontée d'une statue de saint Pitère. Sur les douze statues d'apôtres, seulement cinq ont été conservées. On attribue leur réalisation à l'atelier du célèbre sculpteur Roland Doré, de Landerneau.

  

Comme le clocher, le portail occidental porte la date de 1649.

Le calvaire du cimetière

Haut de six mètres, il date de 1578.

Au revers du Crucifix et de saint Pierre encadré par les larrons figure un Christ aux liens et une pietà.

  

Un socle de forme cubique dévoile les bas-reliefs des Apôtres. Au-dessus d'eux, une statue représente Marie Madeleine en prière.

Le monument aux morts