[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Arzano] [Audierne] [Bannalec] [Baye] [Bénodet] [Beuzec-Cap-Sizun] [Briec] [Cléden-Cap-Sizun] [Clohars-Carnoët] [Clohars-Fouesnant] [Combrit] [Concarneau] [Confort-Meilars] [Douarnenez] [Edern] [Elliant] [Ergué-Gabéric] [Esquibien] [La Forêt-Fouesnant] [Fouesnant] [Gouesnac'h] [Goulien] [Gourlizon] [Guengat] [Guiler-sur-Goyen] [Guilligomarc'h] [Le Guilvinec] [Ile-Tudy] [Le Juch] [Landrévarzec] [Landudal] [Landudec] [Langolen] [Loctudy] [Locunolé] [Mahalon] [Melgven] [Mellac] [Moëlan-sur-Mer] [Névez] [Penmarc'h] [Peumerit] [Pleuven] [Plobannalec-Lesconil] [Plogastel-Saint-Germain] [Plogoff] [Plogonnec] [Plomelin] [Plomeur] [Plonéis] [Plonéour-Lanvern] [Plouhinec] [Plovan] [Plozévet] [Pluguffan] [Pont-Aven] [Pont-Croix] [Pont-l'Abbé] [Pouldergat] [Pouldreuzic] [Poullan-sur-Mer] [Primelin] [Querrien] [Quimper] [Quimperlé] [Rédené] [Riec-sur-Belon] [Rosporden] [Saint-Evarzec] [Saint-Jean-Trolimon] [Saint-Thurien] [Saint-Yvi] [Scaër] [Tourch] [Treffiagat] [Tréguennec] [Trégunc] [Tréméoc] [Tréméven] [Tréogat] [Le Trévoux]

 

Mahalon

Petite commune du sud-ouest du Finistère, Mahalon (881 habitants) est située sur le Goyen, à la frontière entre les pays de Cap-Caval et de Cap-Sizun, à vingt-huit kilomètres à l'ouest de Quimper.

La présence de mégalithes atteste d'une occupation humaine du territoire dès le Néolithique. Paroisse primitive constituée après l'arrivée des émigrés bretons au haut Moyen Age, celle-ci, mentionnée pour la première fois en 1160, s'étend jusque sur la rive droite du Goyen. Les hospitaliers y possédaient une aumônerie au Moyen Age. En 1790, Mahalon perd un tiers de son territoire avec la formation de la commune et de la paroisse de Guiler. 

La chapelle Saint-Pierre

Le calvaire Saint-Pierre

Le colombier de Kerandraon

 

La chapelle Saint-Pierre

Cet édifice est construit vers 1552 au village de Lohantec par les seigneurs de Kerandraon. Le pignon occidental est rebâti en 1718. Le bâtiment est vendu comme bien national pour 1 600 livres durant la Révolution française.

Le clocheton est richement décoré de gables ajourés.

  

Le portail nord.

Le calvaire Saint-Pierre

Haut de six mètres, il comprend un soubassement à degrés du XVIe s., mais le crucifix actuel date de 1891. Les vestiges de l'ancienne croix sont conservés dans le transept nord de la chapelle Saint-Pierre.

  

Le colombier de Kerandraon

La taille de ce grand colombier, construit au XVIIIe s., est une preuve de l'importance de la seigneurie de Kerandraon sous l'Ancien Régime.