[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Arzano] [Audierne] [Bannalec] [Baye] [Bénodet] [Beuzec-Cap-Sizun] [Briec] [Cléden-Cap-Sizun] [Clohars-Carnoët] [Clohars-Fouesnant] [Combrit] [Concarneau] [Confort-Meilars] [Douarnenez] [Edern] [Elliant] [Ergué-Gabéric] [Esquibien] [La Forêt-Fouesnant] [Fouesnant] [Gouesnac'h] [Goulien] [Gourlizon] [Guengat] [Guiler-sur-Goyen] [Guilligomarc'h] [Le Guilvinec] [Ile-Tudy] [Le Juch] [Landrévarzec] [Landudal] [Landudec] [Langolen] [Loctudy] [Locunolé] [Mahalon] [Melgven] [Mellac] [Moëlan-sur-Mer] [Névez] [Penmarc'h] [Peumerit] [Pleuven] [Plobannalec-Lesconil] [Plogastel-Saint-Germain] [Plogoff] [Plogonnec] [Plomelin] [Plomeur] [Plonéis] [Plonéour-Lanvern] [Plouhinec] [Plovan] [Plozévet] [Pluguffan] [Pont-Aven] [Pont-Croix] [Pont-l'Abbé] [Pouldergat] [Pouldreuzic] [Poullan-sur-Mer] [Primelin] [Querrien] [Quimper] [Quimperlé] [Rédené] [Riec-sur-Belon] [Rosporden] [Saint-Evarzec] [Saint-Jean-Trolimon] [Saint-Thurien] [Saint-Yvi] [Scaër] [Tourch] [Treffiagat] [Tréguennec] [Trégunc] [Tréméoc] [Tréméven] [Tréogat] [Le Trévoux]

 

Moëlan-sur-Mer

Commune du sud-est du Finistère, Moëlan-sur-Mer (6 879 habitants) est située sur la rive gauche de l'estuaire du Bélon, à quarante-quatre kilomètres de Quimper et à vingt-cinq km de Lorient.

Baignée par l'Atlantique, cette petite station balnéaire abrite deux grandes plages et trois ports (Bélon, Brigneau, Merrien).

La présence de très nombreux mégalithes témoigne d'une forte présence humaine dès le Néolithique

Démembrement de la paroisse primitive de Mellac (XIe s.), Moëlan releva jusqu'au Concordat de 1801 de l'ancien diocèse de Cornouaille.

Au Moyen Age, les templiers (à Brigneau et Kerglien) et les moines de Landévennec, Saint-Maurice (Clohars-Carnoêt) et Sainte-Croix (Quimperlé) y étaient possessionnés, tandis que d'autres terres se trouvaient sous la juridiction directe des ducs de Bretagne ou des barons de Quimerc'h.

Au XIXe s., la commune se tourna vers la mer, avec l'ouverture des premières conserveries de sardines (vers 1850) et l'exploitation des huîtres sur la Bélon (après 1870).

Par décret, Moëlan devint Moëlan-sur-Mer en 1929. 

L'allée couverte de Kergoustance

Le calvaire de la chapelle Saint-Philibert

La fontaine Saint-Roch

Le port de Brigneau

 

L'allée couverte de Kergoustance

Comprenant quatorze piliers soutenant sept tables, ce bel ensemble mesure 18 mètres de long, 3,5 m de large et 1,40 m de haut. Comme pour de nombreux autres monuments de ce genre, l'allée de Kergoustance était réputée abriter des korrigans (son nom breton est Ty-ar-C'horriquet, « la maison des lutins »).

Le calvaire de la chapelle Saint-Philibert

Elevé au XVIe s., cet ensemble haut de quatre mètres comprend deux larrons et, de bas en haut, une table d'offrande, une Pietà, une statue de saint Georges devant le fût central, un croisillon avec deux anges à écusson et le Crucifix. Au revers figure un Christ ressuscité montrant ses plaies.

  

La fontaine Saint-Roch

Construite au XVIe s. à proximité de la chapelle Saint-Philibert, elle comprend une niche voûtée et un muret à bancs de pierre. L'eau s'écoule dans deux bassins, le premier était réputé guérir les maladies contagieuses, le second les maux de ventre.

Le port de Brigneau

Il est aménagé sur la rivière du même nom, au sud-ouest du bourg.