[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Arzano] [Audierne] [Bannalec] [Baye] [Beuzec-Cap-Sizun] [Briec] [Cléden-Cap-Sizun] [Clohars-Carnoët] [Clohars-Fouesnant] [Combrit] [Concarneau] [Confort-Meilars] [Douarnenez] [Edern] [Ergué-Gabéric] [Esquibien] [La Forêt-Fouesnant] [Fouesnant] [Gouesnac'h] [Goulien] [Guengat] [Guiler-sur-Goyen] [Guilligomarc'h] [Le Guilvinec] [Ile-Tudy] [Le Juch] [Landrévarzec] [Landudal] [Landudec] [Langolen] [Loctudy] [Locunolé] [Mahalon] [Mellac] [Moëlan-sur-Mer] [Penmarc'h] [Peumérit] [Pleuven] [Plobannalec-Lesconil] [Plogastel-Saint-Germain] [Plogoff] [Plogonnec] [Plomelin] [Plomeur] [Plonéour-Lanvern] [Plouhinec] [Plovan] [Plozévet] [Pluguffan] [Pont-Aven] [Pont-Croix] [Pont-l'Abbé] [Pouldergat] [Pouldreuzic] [Poullan-sur-Mer] [Primelin] [Querrien] [Quimper] [Quimperlé] [Rédené] [Riec-sur-Belon] [Rosporden] [Saint-Jean-Trolimon] [Saint-Thurien] [Saint-Yvi] [Scaër] [Tourch] [Treffiagat] [Tréguennec] [Tréméoc] [Tréméven] [Tréogat] [Le Trévoux]

 

Plogastel-Saint-Germain

 

Petite commune, mais chef-lieu de canton, du sud-ouest du Finistère, Plogastel-Saint-Germain (1 790 habitants) est située dans le nord du Pays Bigouden, à quatorze kilomètres à l'ouest de Quimper.

Un menhir proche des limites avec Peumérit témoigne de la présence humaine au Néolithique.

Située dans l'Antiquité au carrefour de trois voies romaines, la paroisse, primitive, est isolée à partir du Moyen Age, sans peu de contact avec les villes et villages environnants. Les terres sont majoritairement aux mains de la noblesse locale, en particulier les du Hilguy et les du Quilliou.

Selon la tradition, le tristement célèbre chef de guerre Guy Eder de La Fontenelle y aurait massacré 1 500 paysans en 1595 (mais comme tout ce qui concerne ce sombre personnage, l'événement est sujet à caution).

Devenu chef-lieu d'un canton à la Révolution, la commune de Plogastel obtient les villages de Saint-Honoré en 1832 (enlevé à la paroisse de Lanvern) et de Keryavec en 1961 (au détriment de Peumérit). 

La chapelle Saint-Honoré

 

La chapelle Saint-Honoré

Elle est construite vers le XIIIe s. et tombe en ruines au XIXe s. Trève de la paroisse de Lanvern à partir du XVIe s., le village de Saint-Honoré est rattaché à la commune de Plogastel en 1832 après une vaine tentative d'en faire une commune indépendante.

Le clocher est édifié en 1668, mais décapité sept ans plus tard en représailles à la participation de paysans des environs à la révolte des Bonnets rouges (1675). Le lanternon visible de nos jours est par conséquent postérieur à ces événements.

Un ossuaire d'attache se trouve à gauche du porche sud.

Ici, le chevet avec la sacristie accolée.

Vues de l'intérieur.

Le maître-autel est dominé par une belle fenêtre à feuilles quadrilobées.

Le placitre de la chapelle abrite quatre pierres tombales.

Tandis que sur le mur de l'enclos un vestige de socle témoigne de l'ancienne présence d'une croix à cet endroit.