[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Arzano] [Audierne] [Bannalec] [Baye] [Bénodet] [Beuzec-Cap-Sizun] [Briec] [Cléden-Cap-Sizun] [Clohars-Carnoët] [Clohars-Fouesnant] [Combrit] [Concarneau] [Confort-Meilars] [Douarnenez] [Edern] [Elliant] [Ergué-Gabéric] [Esquibien] [La Forêt-Fouesnant] [Fouesnant] [Gouesnac'h] [Goulien] [Gourlizon] [Guengat] [Guiler-sur-Goyen] [Guilligomarc'h] [Le Guilvinec] [Ile-Tudy] [Le Juch] [Landrévarzec] [Landudal] [Landudec] [Langolen] [Loctudy] [Locunolé] [Mahalon] [Melgven] [Mellac] [Moëlan-sur-Mer] [Névez] [Penmarc'h] [Peumerit] [Pleuven] [Plobannalec-Lesconil] [Plogastel-Saint-Germain] [Plogoff] [Plogonnec] [Plomelin] [Plomeur] [Plonéis] [Plonéour-Lanvern] [Plouhinec] [Plovan] [Plozévet] [Pluguffan] [Pont-Aven] [Pont-Croix] [Pont-l'Abbé] [Pouldergat] [Pouldreuzic] [Poullan-sur-Mer] [Primelin] [Querrien] [Quimper] [Quimperlé] [Rédené] [Riec-sur-Belon] [Rosporden] [Saint-Evarzec] [Saint-Jean-Trolimon] [Saint-Thurien] [Saint-Yvi] [Scaër] [Tourch] [Treffiagat] [Tréguennec] [Trégunc] [Tréméoc] [Tréméven] [Tréogat] [Le Trévoux]

 

Plomeur

Commune du pays Bigouden, Plomeur (3 420 habitants) est située à vingt-cinq kilomètres au sud-ouest de Quimper.

Baignée par l'Atlantique (baie d'Audierne), la commune est célèbre par la pointe de la Torche (Beg-an-Dorchenn ; « pointe du coussin »), où se retrouvent les amateurs de sports de glisse (fun-board, surf) et de tulipes.

Les nombreux mégalithes de la commune témoignent d'une forte présence humaine au Néolithique.

Paroisse primitive fondée vers le VIe s., le territoire de Plomeur englobait à l'origine tout le sud-ouest de la région appelée Cap-Caval (communes de Plomeur, Saint-Jean-Trolimon, Penmarc'h et Le Guilvinec). La paroisse fut touchée par la révolte des Bonnets rouges de 1675 ; c'est d'ailleurs à Plomeur que fut établi le code paysan.

L'allée couverte de la pointe de la Torche

La chapelle Saint-Budoc

La croix de la nouvelle abbaye

Le calvaire de la chapelle Saint-Budoc

Les blockhaus de la pointe de la Torche

 

L'allée couverte de la pointe de la Torche

Edifié en plusieurs étapes, du Néolithique ancien (4000-3500 avant J.-C.) au Néolithique final (2500-2000 avant J.-C.), ce dolmen à couloir possédait cinq chambres, dont quatre latérales. A partir du XVIIIe s. certaines pierres du monument sont utilisées pour des constructions proches, tandis que le site est endommagé par les installations allemandes durant la Seconde Guerre mondiale.

Sur la photo suivante, on peut voir en arrière-plan Penmarc'h (Saint-Guénolé).

La chapelle Saint-Budoc

Cet édifice construit à la fin du XIIIe s. et remanié au XVIe s. est l'ancienne église de Beuzec-Cap-Caval, dont la paroisse subsista jusqu'à la Révolution. Tombant en ruine, toute la partie occidentale de la chapelle fut démolie au XIXe s. et seul le choeur de l'ancienne église fut conservé.

La façade ouest actuelle correspond à l'ancien arc séparant la nef du choeur.

Voici le fenestrage du chevet.

Cette arche permet d'accéder à la chapelle.

La croix de la nouvelle abbaye

Autrefois située à Plomeur, cette croix a été transférée à Landévennec.

Le calvaire de la chapelle Saint-Budoc

Il date du XVIIe s. Sur le croisillon se trouvent les statues de la Vierge et de saint Saturnin, tournées vers l'ouest. Au revers est figurée une représentation de Marie Madeleine, tandis qu'une Pietà est placée au pied du fût.

  

Les blockhaus de la pointe de la Torche

Eléments du mur de l'Atlantique, ils ont été construits par les Allemands entre 1941 et 1944.