Côtes d'Armor - Finistère - Ile et Vilaine - Loire Atlantique - Morbihan

 

[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]

 

[Bohars] [Bourg-Blanc] [Brélès] [Brest] [Brignogan-Plages] [Coat-Méal] [Le Conquet] [Daoulas] [Dirinon] [Le Drennec] [Le Folgoët] [La Forest-Landerneau] [Gouesnou] [Goulven] [Guilers] [Guipavas] [Guipronvel] [Guissény] [Hanvec] [Hôpital-Camfrout] [Irvillac] [Kerlouan] [Kernilis] [Kernouës] [Kersaint-Plabennec] [Lampaul-Plouarzel] [Lampaul-Ploudalmézeau] [Lanarvily] [Landéda] [Landerneau] [Landunvez] [Lanildut] [Lanneuffret] [Lannilis] [Lanrivoaré] [Lesneven] [Loc-Brévalaire] [Loc-Eguiner] [Locmaria-Plouzané] [Logonna-Daoulas] [Loperhet] [La Martyre] [Milizac] [Ouessant] [Pencran] [Plabennec] [Plouarzel] [Ploudalmézeau] [Ploudaniel] [Ploudiry] [Plouédern] [Plougastel-Daoulas] [Plougonvelin] [Plouguerneau] [Plouguin] [Plouider] [Ploumoguer] [Plounéour-Trez] [Plourin] [Plouvien] [Plouzané] [Porspoder] [Le Relecq-Kerhuon] [La Roche-Maurice] [Saint-Divy] [Saint-Eloy] [Saint-Frégant] [Saint-Méen] [Saint-Pabu] [Saint-Renan] [Saint-Thonan] [Saint-Urbain] [Trébabu] [Tréflévénez] [Trégarantec] [Tréglonou] [Le Tréhou] [Trémaouézan] [Tréouergat]

 

Plounéour-Trez

Petite commune du Nord-Finistère, Plounéour-Trez (1 205 habitants) est située en Bas-Léon, à trente-six kilomètres au nord-est de Brest.

Largement baignée par la Manche, elle constitue notamment toute la rive occidentale de l'anse de Goulven.

Un centre de transmissions militaire, destinée en particulier à l'information des sous-marins, se trouve à la limite avec Kerlouan.

La présence d'éléments mégalithiques témoigne d'une occupation ancienne du territoire.

Paroisse primitive fondée vers le VIe s. par le moine gallois saint Enéour, Plounéour-Trez englobait à l'origine également les territoires de Kerlouan et Brignogan. Jusqu'à la Révolution de 1789, la paroisse releva de l'ancien diocèse de Léon.

Brignogan fut érigée en commune indépendante en 1934. 

Le dolmen de Diévet

Le menhir de Menhoignon

Le manoir de Langueno

Les ossuaires de l'enclos paroissial

La croix de Beg-ar-Groaz

L'oratoire de Menbleiz

La fontaine-lavoir de Langueno

La fontaine-lavoir de Menbleiz

L'ancien puits de l'enclos paroissial

La mairie

Le monument aux morts

 

Le dolmen de Diévet

La table repose sur cinq piliers.

Le menhir de Menhoignon

Agé de plus de 5 000 ans, il est haut de huit mètres. L'Etat en a fait l'acquisition en 1881.

  

Le manoir de Langueno

Construit au XVIIe s., le bâtiment possède notamment une tourelle ronde en encorbellement. La seigneurie de Langueno appartin successivement aux familles de Kerbiquet (XVIe s.), Le Moyne de Trévigné (XVIIe s.), Le Bourdonnaye-Blossac et Camus de La Guibourgère.

Les ossuaires de l'enclos paroissial

L'enclos de l'église de Plounéour-Trez a la particularité de posséder deux ossuaires accolés.

Le plus ancien, celui de droite, est construit en 1664 dans le style Renaissance. Appelée chapelle de la Trinité, il comprend notamment six baies séparées par des pilastres et une porte encadrée de deux colonnes.

Celui de gauche, appelé chapelle de Lourdes, date du XVIIIe s. Il possède huit baies cintrées.

La croix de Beg-ar-Groaz

Haute de 1,60 m, cette croix à chanfrein est érigée au XIXe s. sur un rocher dominant une ancienne carrière de la pointe de Kérurus.

L'oratoire de Menbleiz

La fontaine-lavoir de Langueno

Cet ensemble a été construit au XVIIe s. pour servir aux domestiques du manoir de Langueno.

  

La fontaine-lavoir de Menbleiz

Aménagée avant le XVIe s., la fontaine, dédiée à saint Loup, est restaurée en 2009. Meinbleiz signifie « pierre au loup ».

  

L'ancien puits de l'enclos paroissial

 

La mairie

Cette ancienne maison de maître a été construite à la fin du XIXe s.

Le monument aux morts

Il est encadré par les statues d'un marin et d'un poilu.