[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Bohars] [Bourg-Blanc] [Brélès] [Brest] [Brignogan-Plages] [Coat-Méal] [Le Conquet] [Daoulas] [Dirinon] [Le Drennec] [Le Folgoët] [La Forest-Landerneau] [Gouesnou] [Goulven] [Guilers] [Guipavas] [Guipronvel] [Guissény] [Hanvec] [Hôpital-Camfrout] [Irvillac] [Kerlouan] [Kernilis] [Kernouës] [Kersaint-Plabennec] [Lampaul-Plouarzel] [Lampaul-Ploudalmézeau] [Lanarvily] [Landéda] [Landerneau] [Landunvez] [Lanildut] [Lanneuffret] [Lannilis] [Lanrivoaré] [Lesneven] [Loc-Brévalaire] [Loc-Eguiner] [Locmaria-Plouzané] [Logonna-Daoulas] [Loperhet] [La Martyre] [Milizac] [Ouessant] [Pencran] [Plabennec] [Plouarzel] [Ploudalmézeau] [Ploudaniel] [Ploudiry] [Plouédern] [Plougastel-Daoulas] [Plougonvelin] [Plouguerneau] [Plouguin] [Plouider] [Ploumoguer] [Plounéour-Trez] [Plourin] [Plouvien] [Plouzané] [Porspoder] [Le Relecq-Kerhuon] [La Roche-Maurice] [Saint-Divy] [Saint-Eloy] [Saint-Frégant] [Saint-Méen] [Saint-Pabu] [Saint-Renan] [Saint-Thonan] [Saint-Urbain] [Trébabu] [Tréflévénez] [Trégarantec] [Tréglonou] [Le Tréhou] [Trémaouézan] [Tréouergat]

 

Plouvien

Grosse commune du Nord-Finistère (3 800 habitants), Plouvien est située à dix-sept kilomètres au nord-est de Brest.

La paroisse fut fondée au VIe s. par saint Gwien.Outre ses belles chapelles, elle abritait au Moyen Age une commanderie de l'ordre Hospitalier de Saint-Jean-de-Jérusalem.

Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, qui a laissé de terribles traces dans la commune, Plouvien abrita une célèbre foire aux poulains.

L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

La croix de Croazhent Kerbréden

Le calvaire de l'église

La fontaine Saint-Jaoua

La fontaine de la chapelle Saint-Jean-Balanant

La table d'offrande

Le monument aux morts

Le monument aux fusillés

Le monument de la Libération

 

L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Bâti au XVe s., l'édifice est presque entièrement reconstruit de 1856 à 1857 selon les plan de l'architecte diocésain Joseph Bigot.

Le clocher à galerie unique comprend trois étages de chambres de cloches.

  

Le portail et les deux statues de la façade occidentale.

  

La sacristie.

La croix de Croazhent Kerbréden

Haute de 1,80 m, cette croix monolithe date du haut Moyen Age.

 

Le calvaire de l'église

Haut de sept mètres, il est érigé en 1683 par François Bougaran (d'où son nom de Croaz Bougaran) à la mémoire des quatre prêtres qui se dévouèrent en faveur des paroissiens lors d'une épidémie de peste en 1509, et dont les ossements se trouvent dans un caveau sous la croix. Celle-ci est mutilée en 1793 et restaurée en 1893. Le socle présente une statue de Marie Madeleine.

  

 La fontaine Saint-Jaoua

Située près de la chapelle du même nom, cette grande et belle fontaine date du XVIIe s. Deux entrées y descendent. Selon la tradition, les parents y plongeaient la première chemise de leur nourrisson afin de lui assurer une bonne santé.

En juillet 2004, l'émission de télévision « la Carte aux Trésors » a fait une halte à la fontaine Saint-Jaoua. 

  

   

La fontaine de la chapelle Saint-Jean-Balanant

Fontaine de dévotion couverte, son eau avait la réputation de soigner les maladies des yeux. C'est également une fontaine « marieuse » : la jeune fille qui souhaitait se marier devait jeter une épingle dans la fontaine ; si celle-ci ne coulait pas, son voeu devait se réaliser dans l'année.

La table d'offrande

Datant du Moyen Age, cette table fut édifiée à Pors-ar-Groaz, lieu-dit où, selon la légende, la charrette qui transportait la dépouille de saint Jaoua se serait brisée (les boeufs purent cependant continuer à traîner le chariot jusqu'à l'emplacement de l'actuelle chapelle Saint-Jaoua).

  

Le monument aux morts

Le monument aux fusillés

Sculpté en 1947 par Fantelli, il est dédié aux vingt-huit personnes exécutées par l'occupant lors des combats de la Libération, les 8 et 9 août 1944. C'est à ce carrefour que les premières fusillades (sept morts) eurent lieues.

Le monument de la Libération

Situé à cinq-cent mètres au nord-est du bourg, sur la route de Lesneven, il commémore le passage de la 6e division blindée américaine le 7 août 1944.