[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Arzano] [Audierne] [Bannalec] [Baye] [Bénodet] [Beuzec-Cap-Sizun] [Briec] [Cléden-Cap-Sizun] [Clohars-Carnoët] [Clohars-Fouesnant] [Combrit] [Concarneau] [Confort-Meilars] [Douarnenez] [Edern] [Elliant] [Ergué-Gabéric] [Esquibien] [La Forêt-Fouesnant] [Fouesnant] [Gouesnac'h] [Goulien] [Gourlizon] [Guengat] [Guiler-sur-Goyen] [Guilligomarc'h] [Le Guilvinec] [Ile-Tudy] [Le Juch] [Landrévarzec] [Landudal] [Landudec] [Langolen] [Loctudy] [Locunolé] [Mahalon] [Melgven] [Mellac] [Moëlan-sur-Mer] [Névez] [Penmarc'h] [Peumerit] [Pleuven] [Plobannalec-Lesconil] [Plogastel-Saint-Germain] [Plogoff] [Plogonnec] [Plomelin] [Plomeur] [Plonéis] [Plonéour-Lanvern] [Plouhinec] [Plovan] [Plozévet] [Pluguffan] [Pont-Aven] [Pont-Croix] [Pont-l'Abbé] [Pouldergat] [Pouldreuzic] [Poullan-sur-Mer] [Primelin] [Querrien] [Quimper] [Quimperlé] [Rédené] [Riec-sur-Belon] [Rosporden] [Saint-Evarzec] [Saint-Jean-Trolimon] [Saint-Thurien] [Saint-Yvi] [Scaër] [Tourch] [Treffiagat] [Tréguennec] [Trégunc] [Tréméoc] [Tréméven] [Tréogat] [Le Trévoux]

 

Plovan

Petite commune du Sud-Finistère, Plovan (667 habitants) est située en Pays bigouden, à trente kilomètres à l'ouest de Quimper. Bien que baignée par l'Atlantique (baie d'Audierne), Plovan ne possède pas de port, mais abrite des étangs (Kergualan) et une côte de dunes de galets.

Paroisse primitive, elle englobait également à l'origine les territoires de Peumerit et de Tréogat. Comme pour les paroisses côtières voisines, les habitants de Plovan étaient autrefois connus comme pilleurs d'épaves, les naufrages étant courants dans la baie de d'Audierne. 

La stèle de Languidou

La chapelle ruinée de Languidou

La croix de Languidou

 

La stèle de Languidou

Elevée à l'âge du Fer, elle fut christianisée par la suite.

La chapelle ruinée de Languidou

Construite vers 1166 par les artisans de l'école de Pont-Croix, la chapelle de Languidou est dédiée à saint Quidou/Guy. Remaniée aux XVe et XVIe s., elle est détruite sous la Révolution française (1794-1795), une partie de ses pierres étant réutilisée pour l'édification d'un corps de garde sur la côte.

Malgré les dommages des hommes et du temps, la chapelle de Languidou a conservé la magnifique rosace du chevet, qui date du XVe s.

La croix de la chapelle de Languidou

Dans l'enclos se trouve une croix du XVIe s. Haute de 4,50 m, elle comprend un Christ en croix et une Vierge de pitié.