[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Argol] [Berrien] [Bolazec] [Botmeur] [Brasparts] [Brennilis] [Camaret-sur-Mer] [Carhaix-Plouguer] [Cast] [Chateaulin] [Châteauneuf-du-Faou] [Cléden-Poher] [Le Cloître-Pleyben] [Collorec] [Coray] [Crozon] [Dinéault] [Le Faou] [La Feuillée] [Gouézec] [Huelgoat] [Kergloff] [Kerlaz] [Landeleau] [Landevennec] [Lannédern] [Lanvéoc] [Laz] [Lennon] [Leuhan] [Locmaria-Berrien] [Locronan] [Lopérec] [Loqueffret] [Lothey] [Motreff] [Pleyben] [Ploéven] [Plomodiern] [Plonévez-du-Faou] [Plonévez-Porzay] [Plounévézel] [Plouyé] [Pont-de-Buis-lès-Quimerch] [Port-Launay] [Poullaouen] [Quéménéven] [Roscanvel] [Rosnoën] [Saint-Coulitz] [Saint-Goazec] [Saint-Hernin] [Saint-Nic] [Saint-Rivoal] [Saint-Ségal] [Saint-Thois] [Scrignac] [Spézet] [Telgruc-sur-Mer] [Trégarvan] [Trégourez]

 

Pont-de-Buis-lès-Quimerch

Commune du centre du Finistère, Pont-de-Buis (3 768 habitants) est située sur la Douffine et dans le parc naturel région d'Armorique, entre Brest et Quimper, à six kilomètres au nord de Châteaulin.

La voie Landerneau-Quimper traversait le territoire de Pont-de-Buis à l'époque gallo-romaine.

Le bourg initial était situé au Vieux-Quimerc'h, à quatre kilomètres du centre actuel. Le transfert fut effectué dans la deuxième moitié du XIXe s. par la nécessité de se rapprocher de la voie ferrée Quimper-Landerneau.

A l'origine simple hameau dépendant de la paroisse de Saint-Ségal, Pont-de-Buis ne fut érigée en paroisse qu'en 1909. Elle relevait autrefois de l'ancien diocèse de Cornouaille.

La commune de Pont-de-Buis-lès-Quimerch, création la plus récente du département, ne fut fondée qu'en 1949. Elle annexa Logonna-Quimerch et Quimerch en janvier 1965.

Créée en 1688 le long de la Douffine, la célèbre poudrerie de Pont-de-Buis fut attaquée par le célèbre chef chouan Cadoudal en juin 1795. En période de guerre, elle employa jusqu'à 5 000 personnes. 

L'église en ruines du Vieux-Quimerc'h

L'église Saint-Onna

L'ossuaire du Vieux Quimerc'h

Le calvaire de Logonna-Quimerc'h

La fontaine de Logonna-Quimerc'h

Le viaduc de la Douffine

Le monument aux morts de Logonna-Quimerc'h

 

L'église en ruines du Vieux-Quimerc'h

Construite dans l'ancien bourg au XVIe s. et dédiée à saint Pierre, elle tombe en ruines au XIXe s. Suite au transfert du centre paroissial dans l'actuel bourg, elle est définitivement abandonnée en 1877.

  

Un escalier extérieur permettait de gagner une tourelle et de là rejoindre le clocher.

  

Encadré de pinacles, le portail occidental est surmonté d'une accolade à fleuron. Le portail sud comprend pour sa part une triple accolade.

  

Les vestiges de l'intérieur de l'édifice.

Enfin les fenestrages de style flamboyant du chevet et de la chapelle sud.

  

L'église Saint-Onna

Egalement connue sous le nom de Saint-Nonna, l'ancienne église paroissiale de Logonna-Quimerc'h est construite vers 1660. Menaçant de s'effondrer à la fin du XIXe s., elle est restaurée par l'architecte Gassis en 1892.

  

Le clocheton est amorti par un dôme.

  

Voici le portail occidental.

L'ossuaire du Vieux Quimerc'h

Construit en 1579 dans l'enclos de l'ancienne église Saint-Pierre, il est restauré en 1995. Il comprend cinq baies, une porte cintrée, deux bénitiers et deux représentations animales.

Le calvaire de Logonna-Quimerc'h

Haute de 4,50 m, il est érigé au XVIe s. dans le cimetière de l'église de Logonna. Un Christ lié figure au revers du Crucifix.

 

La fontaine de Logonna-Quimerc'h

Elle date de la fin du XXe s.

Le viaduc de la Douffine

Franchissant la Douffine, il est construit en 1865 entre les communes de Lopérec et de Pont-de-Buis-les-Quimerc'h lors de la réalisation de voie ferrée reliant Châteaulin à Landerneau. Celle-ci, inaugurée le 16 décembre 1867, permet alors de faire le lien entre les lignes de chemin de fer du nord et du sud de la Bretagne.

Le monument aux morts de Logonna-Quimerc'h