[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Argol] [Berrien] [Bolazec] [Botmeur] [Brasparts] [Brennilis] [Camaret-sur-Mer] [Carhaix-Plouguer] [Cast] [Chateaulin] [Châteauneuf-du-Faou] [Cléden-Poher] [Le Cloître-Pleyben] [Collorec] [Coray] [Crozon] [Dinéault] [Le Faou] [La Feuillée] [Gouézec] [Huelgoat] [Kergloff] [Kerlaz] [Landeleau] [Landevennec] [Lannédern] [Lanvéoc] [Laz] [Lennon] [Leuhan] [Locmaria-Berrien] [Locronan] [Lopérec] [Loqueffret] [Lothey] [Motreff] [Pleyben] [Ploéven] [Plomodiern] [Plonévez-du-Faou] [Plonévez-Porzay] [Plounévézel] [Plouyé] [Pont-de-Buis-lès-Quimerch] [Port-Launay] [Poullaouen] [Quéménéven] [Roscanvel] [Rosnoën] [Saint-Coulitz] [Saint-Goazec] [Saint-Hernin] [Saint-Nic] [Saint-Rivoal] [Saint-Ségal] [Saint-Thois] [Scrignac] [Spézet] [Telgruc-sur-Mer] [Trégarvan] [Trégourez]

 

Rosnoën

Petite commune du centre du Finistère, Rosnoën (977 habitants) est située dans une courbe de l'Aulne, sur son estuaire (rive droite).

La présence d'un mégalithe, aujourd'hui disparu, témoigne d'une occupation humaine ancienne.

A l'époque gallo-romaine, la voie romaine Carhaix-Crozon traversait la commune et franchissait l'Aulne au niveau de Terenez.

Démembrement de la paroisse primitive d'Hanvec, une grande partie du territoire de Rosnoën fut cédée au Moyen Age par les seigneurs du Faou aux moines de Landévennec, qui y fondèrent un prieuré. Rosnoën dépendait autrefois de l'ancien diocèse de Cornouaille.

Dès l'époque médiévale, des bacs franchissaient l'Aulne au « Passage », une traversée souvent dangereuse (25 000 personnes empruntèrent le « Passage » en 1875). Le bac disparut en 1951.

Le premier pont de Térenez est ouvert en 1925. Détruit en 1944 et reconstruit en 1951, il est remplacé par un pont, inauguré en avril 2011. 

L'ancien ossuaire

La croix de Pen-ar-Hoat

La poudrière de l'île d'Arun

Le vieux pont de Térénez

Le pont neuf de Térénez

Le monument aux morts

 

L'ancien ossuaire

Comprenant six baies, il sert de nos jours de bibliothèque.

La croix de Pen-ar-Hoat

Haute de 1,80 m, cette croix monolithe date du Moyen Age.

  

La poudrière de l'île d'Arun

Construit en 1694 sur cette île de fond de rade, ce bâtiment à trois étages servant à faire sécher et à stocker fabriquée à Pont-de-Buis-les-Quimerc'h. Cette activité perdure jusqu'au XIXe s. L'île est vendue en 1927 à un particulier.

Le vieux pont de Térénez

Construit pour remplacer un bac, le premier pont franchissant l'estuaire de l'Aulne, entre Argol et Rosnoën, est ouvert le 13 décembre 1925 afin de permettre un accès plus facile et plus rapide à la presqu'île de Crozon en provenance de Brest. Long de 347 mètres, avec une hauteur de trente-huit m au-dessus du niveau de l'eau et des piles de maçonnerie hauts de soixante-dix m, il est pour l'époque le plus grand pont suspendu d'Europe et l'un des premiers de France. En août 1944, les Allemands détruisent l'ouvrage. Celui-ci, aussitôt reconstruit, rouvre au trafic en 1952. Mais, touché par le « cancer du béton » (alcali-réaction), il est décidé de le remplacer par un nouvel ouvrage, mis en service en 2011 et les opérations de destruction du vieux pont de Terenez se déroulent en 2014 (les piles seront cependant conservées).

  

Le pont neuf de Térénez

Construit à partir du 19 avril 2007 pour remplacer le vieil ouvrage de 1951, le nouveau pont de Térénez est ouvert au trafic le 16 avril 2011. Conçu par l'architecte Charles Lavigne et l'ingénieur Michel Virlogeux, ce premier pont courbe à haubans de France possède une portée de 515 mètres, dont 285 m pour la travée centrale.

Le monument aux morts

Il est entouré par des statues provenant d'un croisillon du calvaire de l'église.