[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Arzano] [Audierne] [Bannalec] [Baye] [Beuzec-Cap-Sizun] [Cléden-Cap-Sizun] [Clohars-Carnoët] [Clohars-Fouesnant] [Combrit] [Concarneau] [Confort-Meilars] [Douarnenez] [Esquibien] [La Forêt-Fouesnant] [Fouesnant] [Gouesnac'h] [Goulien] [Guiler-sur-Goyen] [Guilligomarc'h] [Ile-Tudy] [Locunolé] [Mellac] [Moëlan-sur-Mer] [Penmarc'h] [Pleuven] [Plogoff] [Plomeur] [Plonéour-Lanvern] [Plouhinec] [Plovan] [Pont-Aven] [Pont-Croix] [Pouldreuzic] [Poullan-sur-Mer] [Primelin] [Querrien] [Quimper] [Quimperlé] [Rédené] [Riec-sur-Belon] [Rosporden] [Saint-Jean-Trolimon] [Saint-Thurien] [Saint-Yvi] [Scaër] [Tréméven] [Tréogat] [Le Trévoux]

 

Rosporden

 

Petite ville du sud-est du Finistère, Rosporden (6 928 habitants) est située en Cornouaille, sur l'Aven, à vingt et un kilomètres à l'est de Quimper.

Elle s'est spécialisée dans la production de chouchen.

Situé au carrefour de plusieurs anciennes voies romaines, le territoire de Rosporden fut cédé au début du XIe s. à un dénommé Preden par le comte de Cornouaille. Des moines y établirent également un minihi (origine de la seigneure de Kerminy). Toujours au Moyen Age, la construction d'une digue donna naissance à l'étang.

Prospère grâce à ses foires et marchés, la châtellenie de Rosporden fut attribuée par le duc Jean III à son frère Jean de Montfort (1334), avant de revenir à Jeanne de Retz (1382). La juridiction royale de Rosporden fut unie et incorporée en 1564 au siège présidial de Quimper.

En août 1594, le corps expéditionnaire espagnol en Bretagne incendia la ville.

Démembrement de la paroisse d'Elliant, Rosporden n'acquit son indépendance religieuse qu'en 1801.

Le congrès nationaliste fondateur du Parti autonomiste breton se tint à Rosporden le 10 septembre 1927. De violents combats se déroulèrent lors de la Libération et une partie de la ville fut incendiée par les Allemands (7 août 1944).

En 1974, la commune de Kernével fut annexée à Rosporden. 

La chapelle Saint-Eloi

 

La chapelle Saint-Eloi

Construite au XVIe s., cette petite chapelle fut modifiée au XVIIe s. et restaurée au XIXe s.

Une flèche couronne le clocheton.

  

Voici enfin les portes ouest et sud...

  

...ainsi que les fenêtres sud et nord.