[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Arzano] [Audierne] [Bannalec] [Baye] [Bénodet] [Beuzec-Cap-Sizun] [Briec] [Cléden-Cap-Sizun] [Clohars-Carnoët] [Clohars-Fouesnant] [Combrit] [Concarneau] [Confort-Meilars] [Douarnenez] [Edern] [Elliant] [Ergué-Gabéric] [Esquibien] [La Forêt-Fouesnant] [Fouesnant] [Gouesnac'h] [Goulien] [Gourlizon] [Guengat] [Guiler-sur-Goyen] [Guilligomarc'h] [Le Guilvinec] [Ile-Tudy] [Le Juch] [Landrévarzec] [Landudal] [Landudec] [Langolen] [Loctudy] [Locunolé] [Mahalon] [Melgven] [Mellac] [Moëlan-sur-Mer] [Névez] [Penmarc'h] [Peumerit] [Pleuven] [Plobannalec-Lesconil] [Plogastel-Saint-Germain] [Plogoff] [Plogonnec] [Plomelin] [Plomeur] [Plonéis] [Plonéour-Lanvern] [Plouhinec] [Plovan] [Plozévet] [Pluguffan] [Pont-Aven] [Pont-Croix] [Pont-l'Abbé] [Pouldergat] [Pouldreuzic] [Poullan-sur-Mer] [Primelin] [Querrien] [Quimper] [Quimperlé] [Rédené] [Riec-sur-Belon] [Rosporden] [Saint-Evarzec] [Saint-Jean-Trolimon] [Saint-Thurien] [Saint-Yvi] [Scaër] [Tourch] [Treffiagat] [Tréguennec] [Trégunc] [Tréméoc] [Tréméven] [Tréogat] [Le Trévoux]

 

Saint-Evarzec

Commune du sud du Finistère, Saint-Evarzec (3 486 habitants) est située dans le pays fouesnantais, à dix kilomètres au sud-est du centre de Quimper.

La présence de mégalithes, presque tous disparus, prouve une occupation humaine du territoire dès le Néolithique. Dans l'Antiquité, les Romains laissent des traces de leur passage (villa de Cavardy, voies romaines Quimper-Concarneau et Quimper-Rosporden).

Démembrement de la paroisse primitive de Pleuven, Saint-Evarzec fait partie des biens des templiers au XIIe s. Par la suite, la seigneurie du Mur devient la plus importante de la localité.

En 1675, la paroisse est touchée par la révolte des Bonnets Rouges.

Lors de sa création en 1789, la commune est d'abord rattachée au canton de Quimper-Campagne, avant de rejoindre celui de Fouesnant en 1800. 

La chapelle Sainte-Véronique

La chapelle Saint-Philibert

 

La chapelle Sainte-Véronique

L'édifice actuel a été construit en 1857 pour remplacer une chapelle plus ancienne. Les habitants venaient y prier sainte Véronique de les libérer de leurs maux, en particulier de la fièvre.

Le clocher est dit de style cornouaillais.

  

La chapelle Saint-Philibert

L'édifice actuel a été construit en 1870 avec les pierres provenant de la précédente chapelle Saint-Philibert, bâtie au XVIe et qui tombait en ruines. Le pardon se déroule le troisième dimanche d'août.

  

Les portails ouest et nord.

  

Le fenestrage du chevet.