[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Bohars] [Bourg-Blanc] [Brélès] [Brest] [Brignogan-Plages] [Coat-Méal] [Le Conquet] [Daoulas] [Dirinon] [Le Drennec] [Le Folgoët] [La Forest-Landerneau] [Gouesnou] [Goulven] [Guilers] [Guipavas] [Guipronvel] [Guissény] [Hanvec] [Hôpital-Camfrout] [Irvillac] [Kerlouan] [Kernilis] [Kernouës] [Kersaint-Plabennec] [Lampaul-Plouarzel] [Lampaul-Ploudalmézeau] [Lanarvily] [Landéda] [Landerneau] [Landunvez] [Lanildut] [Lanneuffret] [Lannilis] [Lanrivoaré] [Lesneven] [Loc-Brévalaire] [Loc-Eguiner] [Locmaria-Plouzané] [Logonna-Daoulas] [Loperhet] [La Martyre] [Milizac] [Ouessant] [Pencran] [Plabennec] [Plouarzel] [Ploudalmézeau] [Ploudaniel] [Ploudiry] [Plouédern] [Plougastel-Daoulas] [Plougonvelin] [Plouguerneau] [Plouguin] [Plouider] [Ploumoguer] [Plounéour-Trez] [Plourin] [Plouvien] [Plouzané] [Porspoder] [Le Relecq-Kerhuon] [La Roche-Maurice] [Saint-Divy] [Saint-Eloy] [Saint-Frégant] [Saint-Méen] [Saint-Pabu] [Saint-Renan] [Saint-Thonan] [Saint-Urbain] [Trébabu] [Tréflévénez] [Trégarantec] [Tréglonou] [Le Tréhou] [Trémaouézan] [Tréouergat]

 

Saint-Frégant

Petite commune du Nord-Finistère, Saint-Frégant (546 habitants) se trouve en Bas-Léon, près de Lesneven, à vingt-huit kilomètres au nord-est de Brest.

Démembrement de la paroisse primitive de Plouseny, Saint-Frégant demeura une trève de Guissény jusqu'en 1791. Jusqu'à cette époque, elle releva de l'ancien évêché de Léon et de l'archidiaconé de Kemenet-Ily.

Une grande scierie fut établie à la fin du XIXe s. près du château de Kergoff. 

La tourelle du portail du château de Penmarc'h

Les deux calvaires de l'enclos

La croix de Kerradennec

La fontaine Saint-Guénolé

 

La tourelle du portail du château de Penmarc'h

Couronnée d'un toit en poivrière et percée d'ouvertures à couleuvrine, cette tour fortifiée date de la seconde moitié du XVIe s. Le bâtiment accolé est de style Renaissance léonarde. Au-delà du portail se trouve le château de Penmarc'h, construit au XVe ou au début du XVIe s.

  

Les deux calvaires de l'enclos

Le premier date de 1601 ; le crucifix est un ajout plus récent. A gauche du Christ figure saint Guénolé en habits d'évêque.

  

Le second, l'un des plus anciens de Bretagne, fut élevé en 1443. Il comporte des statues géminées, dont la Vierge, Marie Madeleine et saint Jean, et, au dos du crucifix, une pietà.

  

La croix de Kerradennec

Haute de 2,20 m, cet croix pattée fut érigée au haut Moyen Age. Les faces sont gravées d'un outil (houlette), d'un côté, et d'une arme (angon), de l'autre.

La fontaine Saint-Guénolé

La niche de cette fontaine, établie à Keravézan, abrite une statue du XVIe s. représentant l'une des légendes entourant saint Guénolé. Le fondateur du monastère de Landévennec tient dans une main une oie sauvage et dans l'autre l'oil de sa petite sour Clervie que l'animal aurait avalé. Le saint ouvrit le ventre de l'oiseau, remis en place l'organe et, grâce à un signe de croix, rendit la vue à sa sour.