[Arrondissement de Brest] [Arrondissement de Chateaulin] [Arrondissement de Morlaix] [Arrondissement de Quimper]
[Argol] [Berrien] [Bolazec] [Botmeur] [Brasparts] [Brennilis] [Camaret-sur-Mer] [Carhaix-Plouguer] [Cast] [Chateaulin] [Châteauneuf-du-Faou] [Cléden-Poher] [Le Cloître-Pleyben] [Collorec] [Coray] [Crozon] [Dinéault] [Le Faou] [La Feuillée] [Gouézec] [Huelgoat] [Kergloff] [Kerlaz] [Landeleau] [Landevennec] [Lannédern] [Lanvéoc] [Laz] [Lennon] [Leuhan] [Locmaria-Berrien] [Locronan] [Lopérec] [Loqueffret] [Lothey] [Motreff] [Pleyben] [Ploéven] [Plomodiern] [Plonévez-du-Faou] [Plonévez-Porzay] [Plounévézel] [Plouyé] [Pont-de-Buis-lès-Quimerch] [Port-Launay] [Poullaouen] [Quéménéven] [Roscanvel] [Rosnoën] [Saint-Coulitz] [Saint-Goazec] [Saint-Hernin] [Saint-Nic] [Saint-Rivoal] [Saint-Ségal] [Saint-Thois] [Scrignac] [Spézet] [Telgruc-sur-Mer] [Trégarvan] [Trégourez]

 

Saint-Hernin

Située en centre Finistère, à dix kilomètres au sud-ouest de Carhaix, la petite commune de Saint-Hernin (759 habitants) se trouve sur le versant nord des Montagnes Noires, tandis que le canal de Nantes à Brest constitue sa frontière septentrionale.

Démembrement de la paroisse primitive de Spézet, Saint-Hernin, qui dépendait de l'évêché de Cornouaille et de la baronnie de Kergorlay, fut touchée par révolte des Bonnets Rouges en 1675 ; le château du Kergoët fut notamment incendié à cette occasion par les paysans d'une vingtaine de paroisses de la région (ceux-ci durent ensuite payer de lourdes taxes pour la reconstruction).

L'industrie ardoisière s'y développa au XVIIIe s., avec l'installation de mineurs ardennais. 

L'ossuaire

La chapelle Saint-Sauveur

Le calvaire de l'enclos paroissial

La fontaine Saint-Hernin

Le lavoir du bourg

Le monument aux morts

 

L'ossuaire

L'ancienne chapelle Sainte-Anne, construite en 1697 à l'ouest de l'église, est restaurée et déplacée en 1965. Elle sert un temps de bibliothèque.

Au-dessus de la porte, cette Vierge de pitié provient sans doute d'un calvaire du XVe s.

  La chapelle Saint-Sauveur

Edifiée vers 1644 par Toussaint Du Perrien, seigneur de Bréfeillac, la chapelle Saint-Sauveur dépendait d'un couvent de carmes déchaussés à partir de 1684. L'édifice a été reconstruit en 1817-1818.

   

Le calvaire de l'enclos paroissial

Haut de six mètres, il est élevé entre 1530 et 1575. Mais la croix est un ajout plus récent.

  

  

Saint Jean et Marie Madeleine accompagnent cette pietà au pie du fût.

La fontaine Saint-Hernin

Datée de la même époque que l'église voisine (XVIe ou XVIIe s.), et restaurée en 1974, cette fontaine avait la réputation de guérir les migraines ; il fallait passer sa tête trois fois dans l'eau le jour du pardon. Elle abrite une statue du saint en moine. Elle alimente un lavoir couvert.

Le lavoir du bourg

Aussi vieux que l'église, ce lavoir couvert est alimenté par l'eau de la fontaine Saint-Hernin. Il est restauré en 1974 et en 2001 une toiture en ardoise est mise en place.

Le monument aux morts